LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La montre molle de Dali

Une question de temps

49 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir comme chaque semaine deux essais sous les feux de la critique : « L’ordre du temps », publié chez Flammarion par Carlo Rovelli et « Au temps des Vikings » d’Anders Winroth publié aux éditions de la Découverte.

La montre molle de Dali
La montre molle de Dali

Ces deux livres  ont pour seul point commun de nous emmener à la recherche d’un temps perdu. Dans L'ordre du temps, publié chez Flammarion, Carlo Rovelli s’attaque à l’un des sujets les plus difficiles de la physique fondamentale… quelle est la nature du temps. Il le fait en physicien mais aussi à l’aide de la philosophique, de la poésie et des schtroumpfs… Rien à voir avec le deuxième livre dont il sera question : Au temps des Vikings d’Anders Winroth est publié aux éditions de la Découverte ce dernier s’attaque au mythe viril des sanguinaires hommes du Nord… un mythe qui a toujours beaucoup de succès. Mais attention spoiler, les vikings n’avaient pas de casque à Corne.

Je vous propose de commencer par le gros morceau théorique avec le livre de Carlo Rovelli… un essai qui, comme celui dont nous allons parler en seconde partie, se distingue par la qualité de son écriture. C’est suffisamment rare, et agréable, pour être signalé, ils se lisent avec beaucoup de plaisir.

Carlo Rovelli - L’ordre du temps

Et beaucoup d’humilité en ce qui concerne L’ordre du temps sorti chez Flammarion, le physicien Carlo Rovelli est un physicien de renommée mondiale dont la spécialité est la gravité quantique, qui vise à unifier la théorie de la relativité générale et la mécanique quantique. Et justement l’un des éléments qui rend si difficile de concilier ces deux lectures du monde, c’est leur définition du temps. Je n’irai pas plus loin dans les explications et je renvoie volontiers les auditeurs à l’émission de Nicolas Martin La Méthode Scientifique dans laquelle il a mainte fois abordé ces questions et qui a d’ailleurs reçu Carlo Rovelli ce jeudi 1er mars.

Revenons à son dernier essai, il s’attaque à la définition de ce qu’est le temps pour un physicien… sans oublier que nous en avons tous une perception subjective. Et c’est d’ailleurs le point de départ de l’essai, le rôle du scientifique nous rappelle Rovelli est de renverser cette perception. Et l’on comprend à le lire quel a pu être le sentiment des premiers hommes à qui on a dit que la terre était ronde ou que ce n’était pas le soleil qui tournait autour de nous mais nous autour de lui… car l’idée centrale du livre est proprement inconcevable : le temps linéaire avec un passé, un présent et un avenir n’existe pas.

Deuxième partie de l’émission on remonte le cours des événements… pour fixer notre regard sur l’Europe du Nord entre le VIIIe et le XIe siècle. C’est Le temps des Vikings selon Anders Winroth qui publie son livre aux éditions de la Découverte.

J’ai adoré. […] C’est un vulgarisateur presque de génie qui arrive à  rendre dans une langue simple et poétique des idées extrêmement  complexes. Il possède un art de la métaphore et de la comparaison qui est absolument au point et j’ai eu l’impression en refermant ce livre d’avoir touché des idées vertigineuses. (Baptiste Touverey)

Un des points essentiels de Carlo Rovelli c’est cette capacité à faire tenir ensemble la poésie et la physique et à montrer que finalement  c’est parfois dans la philosophie, dans la poésie, dans l’art qu’ont été vu ces choses invisibles que l’intuition ne nous donne pas. (Joseph Confavreux)

Anders Winroth - Au temps des Vikings

L’auteur est un historien suédois, médiéviste spécialiste de la Scandinavie, professeur à la prestigieuse université de Yale aux États-Unis. A ma connaissance  Au temps des Vikings est son seul livre publié en France, il est traduit de l’anglais par Philippe Pignard.

Le titre est bien plus qu’une formule, puisque la thèse défendue par Anders Winroth est que les Vikings jouent un rôle important dans les transformations de l’Europe au haut Moyen Âge. La naissance et l’affirmation d’États qui collectent l’impôt, l’organisation militaire, le commerce connaissent des mutations qui sont des héritages autant que des réactions aux raids et aux pillages vikings. Car il ne s’agit pas non plus de dire que les hommes du Nord étaient de doux agneaux… mais de les replacer dans une époque d’une grande violence, et de questionner aussi les légendes transmises par les seuls sachant écrire à l’époque… les moines qui étaient aussi leur cible privilégiée.

Anders Winroth fonde son histoire, qui fourmille d’anecdotes, sur les plus récentes découvertes archéologiques ou encore les récits des ambassadeurs arabes. Et ce qu’il montre c’est un bel exemple de cette façon assez nouvelle de faire l’Histoire : il déploie plusieurs siècles en partant par exemple de la « maison-halle » du chef, un lieu qui concentre à la fois les enjeux de pouvoir, des indices sur la culture, la religion, le commerce... 

Les Vikings venaient de partout, c’est un peuple migratoire […] c’est un livre qui montre qu’il y a toujours des raisons sociopolitiques aux migrations. Il y a des éléments naturels qui peuvent les provoquer, mais nous sommes toujours dans des explications de nature sociopolitique. (Joseph Confavreux)

C’est une très bonne synthèse […] On savait depuis très longtemps déjà (avec les livres du spécialiste français des Vikings, Régis Boyer) que les Vikings n’étaient pas aussi violents que la légende transmise par l’image d’Epinal. Et sur certains points comme l’écriture il est très très bon.

L'instant critique

Joseph Confavreux nous propose deux expositions : David Goldblatt au Centre Pompidou, une figure clé de la scène photographique sud-africaine et artiste phare du documentaire engagé,  jusqu'au 21 mai ; et au Palais des  Beaux Arts de Paris Images en luttes. La culture visuelle de l ’extrême gauche en France (1968-1974)  que vous pourrez voir  jusqu'au 13 mai 2018.  Quant à Baptiste Touverey, il nous parle de son coup de coeur pour Phantom Thread, le film réalisé par Paul Thomas Anderson  avec pour acteurs principaux Daniel Day Lewis et Vicky Krieps, et nous conseille dans un deuxième temps de lire dans la revue Books de mars-avril 2018, un article du sociologue Michael Hartmann qui écrit un article intitulé : "Les élites mondialisées n'existent pas".

Bibliographie

Au temps des Vikings

Au temps des VikingsLa Découverte, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......