LE DIRECT
Alexandre Soljenitsyne et sa femme en 1975 à New York

Soljenitsyne, l'homme

29 min

Dissident, auteur détenteur d'un prix Nobel, figure médiatique, la vie d'Alexandre Soljenitsyne mérite qu'on s'y arrête et qu'on l'explore en compagnie de la personne qui en était la plus proche, sa collaboratrice et sa femme, Natalia Soljenitsyne.

Alexandre Soljenitsyne et sa femme en 1975 à New York
Alexandre Soljenitsyne et sa femme en 1975 à New York Crédits : Hulton Archive / Intermittent - Getty

Pour les gens qui ont lu Une journée d'Ivan Denissovitch dans le _Novy Mir_en 1962, la nouvelle était comme une bombe pour tous ceux qui ignoraient l'existence des camps concentrationnaires. Et même pour ceux qui connaissaient l'existence des camps, étant donné que tout était couvert sous le grand sceau du secret, les conditions réelles de la vie en camp n'étaient pas connues. Et moi j'étais dans cette deuxième catégorie, mon grand-père avait été arrêté et est mort dans les camps, donc je savais pertinemment que les camps existaient, mais je ne savais pas les règles et les conditions de vie dans les camps. Et après avoir lu cette nouvelle, j'ai compris qu'un grand écrivain était né et rentré dans nos vies.

La veuve d'Alexandre Soljenitsyne, Natalia Soljenitsyne nous raconte l'homme avant l'auteur, comment elle l'a rencontré, qui il était, mais aussi des passages importants de leur histoire commune.

Quand Alexandre Soljenitsyne a été arrêté, je pensais que tout était perdu, qu'il n'allait jamais revenir. Déjà à l'époque il avait une hypertension. La nouvelle de son arrestation s'est très vite répandue et juste après j'ai pu passer deux coups de téléphone et diffuser l'information qu'il avait été arrêté. Grâce à ça, la nouvelle s'est répandue très vite et beaucoup de gens sont venu me voir. 

Elle explique aussi pourquoi l'auteur n'est pas revenu en Russie avant 1994 alors qu'il en avait l'autorisation dès la Glasnost de Gorbatchev.

Pendant la perestroïka, on s'attendait à ce qu'on nous appelle pour nous proposer de publier les livres d'Alexandre Soljenitsyne, or rien ne s'est passé. Il y avait tout un travail de publications des dissidents interdits auparavant et on les publiait tous, sauf Alexandre Soljenitsyne. Le fonctionnaire qui était responsable de l'idéologie sous Gorbatchev, Vadim Mevedev, à la question "quand est-ce que l'Archipel du Goulag sera publié en U.R.S.S. ?" a répondu "Dans 200 ans !". Et c'était en 1989 ! Il s'est bien sûr trompé, mais on ne pouvait le savoir. 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......