LE DIRECT
Emmanuel Berl en 1975

Le parcours biographique de Berl

29 min
À retrouver dans l'émission

Qui était Emmanuel Berl ?

Emmanuel Berl en 1975
Emmanuel Berl en 1975 Crédits : Louis MONIER / Contributeur - Getty

Dans le domaine amoureux, Emmanuel Berl a connu beaucoup d'aventures, mais précisément pour en connaître d'autres.
Olivier Philipponnat

On ne saurait avoir raison avec Emmanuel Berl, cet essayiste inclassable n'a jamais voulu faire système. Dans une première moitié de sa vie, il a réagi en journaliste pressé au déroulement d'une histoire à laquelle il comptait bien participer. Guidé par une idée fixe : éviter le retour de la boucherie guerrière, mais en variant souvent quant au meilleur moyen d'y parvenir. Les événements ont démontré qu'il n'avait pas toujours raison. 

Après la guerre, revenu de bien des illusions et lesté de ses ultimes préjugés, il a consacré le reste de son oeuvre à démontrer que le sujet n'existe pas mais se disperse "dans l'impermanente multiplicité de notre personne". 

Entre les deux guerres, il avait été une vedette de la vie intellectuelle et politique publiant des best-sellers bien oubliés aujourd'hui, comme Mort de la pensée bourgeoise, dédié à son ami Malraux. Il avait dirigé l'une des grandes revues politico-littéraires de la gauche des années 30 : l'hebdomadaire Marianne. Mais cet incorrigible anticonformiste se laisse recruter durant le fatal été 1942 comme "speech writer" du Maréchal Pétain. 

"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal !" et "La terre elle ne ment pas", ont pour véritable auteur ce juif de gauche venu rassasier sa curiosité sur les fondements d'une révolution nationale qui ne dissimulait pas sa dimension antisémite. 

Après la guerre, Berl a subi le châtiment suprême pour un écrivain, l'oubli. Pourtant, cette seconde partie de son oeuvre se révèle peut-être plus intéressante que la première. Au soir de sa vie, rassemblant ses souvenirs, il en cherche le sens. Nullement déconnecté de l'actualité intellectuelle ou politique, il a pris avec elle ses distances de quiétiste autoproclamé et il médite sur des sujets comme la présence en nous des amis morts, les autres vies qu'on aurait pu vivre, les chances d'amours qu'on a laissées passer, la spécificité de l'aventure européenne, les perspectives historiques qui empêchent la France d'être de plain-pied avec son temps ou encore, l’épuisement des ressources.

Bibliographie

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......