LE DIRECT

Avoir raison avec Françoise Héritier

du 9 au 13 juillet de 12h à 12h30

Les origines de la hiérarchie entre les sexes : voilà sans doute ce qui restera comme la grande découverte de Françoise Héritier… Mais qui mérite d’être explicitée, pensée et discutée, à l’aune d’autres disciplines, pour se demander comment, pour reprendre son terme, la « dissoudre ».

Françoise Héritier est morte le 15 novembre 2017, à l’aube de son 84e anniversaire. Ultime pied de nez pour une femme que ses proches disaient avant tout libre et rebelle, et qui n’était jamais là où on l’attendait. 

Elle a quitté ses parents à l’âge de 21 ans pour aller faire des études de géographie. Puis elle s’est passionnée pour l’anthropologie, et s’est retrouvée très tôt en Afrique pour étudier les systèmes d’alliances et de parenté sur les traces de son mentor Claude Lévi-Strauss, auquel elle a plus tard succédé au Collège de France. 

Les apports de sa pensée sont multiples, et s’étendent de la famille à la violence en passant par les fluides corporels, la contraception, et bien sûr les rapports entre le féminin et le masculin. Claude Lévi-Strauss avait posé comme invariant la prohibition de l’inceste. Françoise Héritier a posé celui de « la valence différentielle des sexes », qui selon elle régit les rapports entre les hommes et les femmes partout dans le monde.

TOUTES LES DIFFUSIONS

Partenaires

La Croix La Croix
À venir dans ... secondes ...par......