LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lou Andrea-Salomé au congrès de Weimar en 1911, avec Sigmund Freud (entre autres)

Profession psychanalyste

29 min

Et si on abandonnait notre obsession pour la mort pour miser sur la pulsion de vie ?

Lou Andrea-Salomé au congrès de Weimar en 1911, avec Sigmund Freud (entre autres)
Lou Andrea-Salomé au congrès de Weimar en 1911, avec Sigmund Freud (entre autres) Crédits : ullstein bild / Contributeur - Getty

La psychanalyse n'est rien d'autre qu'une mise à nu, opération que l'homme encore malade évite parce qu'elle lui arrache son masque, mais que l'homme guéri accueille comme une libération.    
Lettre ouverte à Freud (1931)

Lou Andreas-Salomé (1861-1937) était romancière, essayiste et psychanalyste. De sa pratique de la psychanalyse et de sa connaissance de Freud, que reste-t-il aujourd’hui ? De leur rencontre en 1912 à ses écrits sur le narcissisme en passant par ses réflexions sur la névrose, sait-on qu’en elle, l’inventeur de l’inconscient a vu une disciple, une amie, et même une alliée ? 

C’était pourtant une alliée paradoxale, une disciple hérétique, qui avait perçu dans la psychanalyse la révolution de son époque, l’a pratiqué jusqu’à sa mort, mais y avait apporté une contradiction majeure et d’actualité : et si on avait accordé trop d’importance à la pulsion de mort, et pas assez à la pulsion de vie ?

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......