LE DIRECT
Vladimir Jankélévitch au piano.

La musique

29 min

"La musique est faite pour le plaisir, s'il n'y a pas de plaisir, il n'y a rien."

Vladimir Jankélévitch au piano.
Vladimir Jankélévitch au piano. Crédits : Louis MONIER - Getty

Vladimir Jankélevitch a le sourire en coin, l’œil goguenard, prêt à répondre aux défis que lui lance ses détracteurs, les plus sceptiques qui affirment que la philosophie ne sert à rien, les plus naïfs qui soutiennent que la pensée suffit à être libre, les plus évidents qui occupent son pays et le conduisent à entrer en résistance. Né en 1903, mort en 1985, Jankélévitch n’a jamais voulu faire œuvre, rien ne lui était plus opposé que l’idée de figer une existence dans un livre, une doctrine ou un image. Héritier de Bergson, il ne pense pas la vie sans le devenir, et s’il vécu 82 ans, personne mieux que lui ne pense la fugacité de l’instant, la fragilité de la morale, et le vacillement des convictions dans la rencontre amoureuse. Mais cet immense philosophe était aussi un mélomane hors-pair. Que dit la musique que la philosophie ne peut atteindre ?

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......