LE DIRECT
Judith Butler en 2011
Épisode 5 :

De la vulnérabilité au rassemblement, Judith Butler politique

28 min
À retrouver dans l'émission

Judith Butler n'a pas seulement travaillé sur les travaux qui l'ont d'abord fait connaître : la théorie du genre inspirée du mouvement de déconstruction et de la French theory. Contrairement aux critiques qui lui furent adressées, sa pensée est aussi constructive et embrasse d'autres thématiques.

Mouvement Occupy (2012)
Mouvement Occupy (2012) Crédits : Stephen O'Byrne - Getty

De toutes les grandes figures de la pensée américaine dont il a été et sera question dans cette série « Avoir raison avec… » cet été sur France Culture, Judith Butler est la seule encore vivante, la seule donc à ne pas avoir fini d’écrire, de s’engager, et peut-être d’évoluer. 

« Qu’est-ce qu’une vie bonne ? » Comment conduire sa vie de façon acceptable quand le monde paraît de plus en plus inacceptable ? La question est vieille comme la philosophie. Judith Butler s’en est emparée lors d’une conférence prononcée en 2012 à l’occasion de la réception du prestigieux prix Adorno, puis plus longuement dans un essai paru en 2016 chez Fayard : Rassemblement

La démarche est volontairement morale et politique, elle est même dans une certaine mesure « normative ». Evidemment, de la part de la philosophe de la déconstruction du genre, la foucaldienne qui a tant écrit sur les mécanismes de domination et de pouvoir, cela a de quoi surprendre. En réalité, la surprise vient d’une lecture superficielle de l’œuvre de la philosophe américaine qui, comme nous l’avons dit à de nombreuses reprises depuis le début de cette semaine, a articulé toute sa pensée autour du désir et de sa reconnaissance à travers la performativité, la place des corps. 

Au tournant des années 2010, elle revisite donc ses travaux passés et montre que leur fil conducteur se retrouve dans une notion : celle de vulnérabilité. C’est aussi un moment où Judith Butler, qu’on a souvent accusée d’être déconnectée du réel, de déconstruire presque pour le plaisir sans jamais rien proposer, montre que sa philosophie est aussi une politique. 

« Etre là, se tenir debout, respirer, se déplacer, rester immobile, parler, se taire, sont autant d’aspects d’un rassemblement soudain, d’une performativité politique qui place la vie vivable au premier plan du politique ». Dans Rassemblement, Butler montre que la vulnérabilité – celle des femmes, des personnes LGBT, des réfugiés, des palestiniens – est ce qui rend possible la responsabilité.

Bibliographie

Réparons le monde. Humains, animaux, natureCorine PelluchonRivages Poche Petite Bibliothèque, 2020

Intervenants
  • Philosophe, professeure à l'université Paris-Est Gustave Eiffel, spécialiste de philosophie politique et d'éthique normative et appliquée
  • Politiste, chercheuse indépendante, professeure de théorie politique à l’Université de Boğaziçi à Istanbul entre 2000 et 2019.
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......