LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Michel Onfray

Conclusion : une éthique sans morale

59 min
À retrouver dans l'émission

Savoir ce qu'est la philosophie, la sagesse, l'éthique, la morale et quels sont ces philosophes des campagnes qui ont conceptualisé notre rapport à la nature. Michel Onfray nous fraie un chemin pour nourrir une éthique sans morale, pour aspirer à la sagesse.

Michel Onfray
Michel Onfray Crédits : Raphael GAILLARDE/Gamma-Rapho - Getty

Aspirer à la sagesse

Un philosophe n'est donc pas un sage, c'est quelqu'un qui aspire à la sagesse. La philosophie c'est une méthode, c'est une technique, c'est une pratique qui suppose qu'on puisse vivre la vie philosophique qui va avec. Michel Onfray

La philosophie c'est cette invitation à parvenir à un état, il s'agit de se déplacer d'un point à un autre.Nous découvrons la philosophie à un moment donné de notre existence, nous la pratiquons un certain temps, avec densité ou pas, avec assiduité ou non, et puis il arrive un moment où effectivement, on s'est déplacé, on a vu qu'on ne menait plus la même vie qu'avant et que ça avait produit des effets, il y avait quelque chose comme une ascèse. Et donc on tend vers la sagesse. La sagesse est un état de paix avec soi-même. Michel Onfray

La sagesse ne concerne pas que les philosophes, elle concerne tout un chacun. Michel Onfray

Les principes d'une éthique sans morale

1. Sculpter la nature, ne pas la supprimer.

2. Connaître les lois du vivant en nous.

3. Accepter notre destin de mammifère.

4. Mettre la culture au service de la pulsion de vie.

5. Lutter contre toute pulsion de mort.

6. Savoir que le vivant s’épanouit par-delà le bien et le mal.

7. Vivre le temps des astres plus que celui des chronomètres.

8. Vouloir une vie naturelle en remède à la vie mutilée.

9. Travailler pour vivre et non vivre pour travailler.

10. Coïncider le plus possible avec les mouvements du monde.

11. Habiter densément l’instant présent.

12. Etre pour ne pas avoir à avoir.

13. Vivre en étant et non survivre en ayant.

14. Se créer le temps d’un otium personnel.

15. Se savoir pure matière.

16. Connaître le fonctionnement de sa psyché matérielle.

17. Distinguer ce sur quoi on a du pouvoir et ce sur quoi on n’en a pas.

18. Vouloir le vouloir qui nous veut quand on ne peut agir contre lui.

19. Agir contre le vouloir qui nous veut quand on peut agir sur lui.

20. Savoir que l’individu croit vouloir ce que veut l’espèce.

21. Obéir le plus possible à son programme par-delà le bien et le mal.

22. Savoir que nous ne sommes pas dans la nature, mais la nature.

23. Identifier les prédateurs pour s’en prémunir.

24. Récuser toute pensée magique.

25. Découvrir le mécanisme de son horloge biologique.

26. Vivre selon les cycles païens du temps circulaire.

27. Ne pas ignorer le principe lucifuge de notre psyché matérielle.

28. Connaître les lois du ciel païen.

29. Descendre le ciel sur la terre.

30. Dépasser l’épistémè chrétienne.

31. Utiliser la physique pour abolir la métaphysique.

32. Revenir au cosmos pour dépasser le nihilisme.

33. Ecarter les nombreux livres qui nous éloignent du monde.

34. Méditer le peu de livres qui nous ramènent au monde.

35. Interroger les sagesses préchrétiennes en vue d’un savoir postchrétien.

36. Récuser tout savoir inutile d’un point de vue existentiel.

37. Utiliser la raison contre les superstitions.

38. Réactualiser le Tetrapharmakon épicurien :

• La mort n’est pas un mal

• La souffrance est supportable

• Les dieux ne sont pas à craindre

• Le bonheur est possible

39. Souscrire à un matérialisme intégral.

40. Refuser la religion pourvoyeuse d’arrières-mondes.

41. Se persuader que mourir de son vivant est pire que mourir un jour.

42. Préparer sa mort par une vie adéquate.

43. Philosopher pour apprendre vraiment à mourir.

44. Expérimenter le sublime par la contemplation du cosmos.

45. Savoir que l’homme et l’animal diffèrent en degrés, pas en nature.

46. Traiter les animaux en alter egos dissemblables.

47. Refuser d’être un animal prédateur.

48. Exclure d’infliger une souffrance à un être vivant.

49. Refuser de faire un spectacle avec la mort d’un animal.

50. Se réconcilier avec les animaux.

51. Prendre des leçons des animaux.

52. Faire de l’éthologie la première science de l’homme.

53. Construire une frugalité alimentaire.

54. S’exercer à mener une vie poétique.

55. Viser ensuite l’exercice de la vie philosophique.

56. Augmenter sa présence au monde.

57. Emprunter aux artistes leurs voies d’accès au monde.

58. Cesser, dans le monde, de vivre hors du monde.

Se mettre au centre de soi-même. En sachant que le Cosmos s’y trouve déjà.

Plan de la séance :

V/ CONCLUSION

• Vers une sagesse sans morale

Plan détaillé : Conclusion : une éthique sans morale

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......