LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Orphee aux Enfers" Illustration pour l'opera "Orfeo" de Monteverdi. Orphée qui charmait les bêtes, les plantes et faisait pleurer les pierres avec sa lyre. Peinture de Pierre Amedee Marcel Beronneau

Faire pleurer les pierres

59 min
À retrouver dans l'émission

Penser un panthéisme sans dieu. Nous ne comprenons que ce que nous voyons, or la vie d'une pierre est imperceptible à l’œil nu... et pourtant les pierres vivent, sont soumises au temps, ont une mémoire.

"Orphee aux Enfers" Illustration pour l'opera "Orfeo" de Monteverdi. Orphée qui charmait les bêtes, les plantes et faisait pleurer les pierres avec sa lyre. Peinture de Pierre Amedee Marcel Beronneau
"Orphee aux Enfers" Illustration pour l'opera "Orfeo" de Monteverdi. Orphée qui charmait les bêtes, les plantes et faisait pleurer les pierres avec sa lyre. Peinture de Pierre Amedee Marcel Beronneau Crédits : LEEMAGE - AFP

Le minéral

Si on s'occupait de minéralogie, de géologie... j'ai failli faire le lapsus, mais finalement la géologie est une généalogie. On pourrait faire une explication de l'histoire juste à partir des sols et des sous-sols. Michel Onfray

Les pierres ont une mémoire. Michel Onfray

Comme nous ne visualisons pas la vie de la pierre, nous pensons que la pierre n'est pas vivante. Elle a un certain type de vie.[...] Elle a une naissance, une croissance, une décroissance, une disparition. Michel Onfray

Les pierres sont une cristallisation du temps. Michel Onfray

Il y a autant de vouloir, il y a autant de puissance dans une pierre que dans un oiseau, que dans un humain. C'est la même chose nous dit Schopenhauer. Michel Onfray

Mythe d'Orphée, musique et interactions matérielles

Il y a donc un côté Orphée, la musique est calme, elle apaise, elle adoucit toute la brutalité du monde et puis il y a aussi un autre côté, celui des sirènes, chez qui la musique est l'instrument du diable. Michel Onfray

La musique a une matérialité. Michel Onfray

Tout est matériel, tout étant est atomique, tout ce que vous voyez à l'instant, tout cela c'est de la matière. Mais comment pouvez-vous voir de la matière ? Parce que se détachent de la matière, ce que les philosophes matérialistes appellent des 'simulacres'. C'est-à-dire que cette bouteille, a une forme de bouteille parce que les atomes ont cette forme de bouteille. Eh bien ces atomes circulent dans l'air et donc il y a une circulation de 'simulacres' exactement comme il y a une circulation d'ondes. Ces 'simulacres' entrent en contact avec votre propre matérialité et vous allez les décoder et voir ce que vous voyez, vous allez entendre ce que vous entendez, et la musique c'est tout à fait ça. Ce sont des 'simulacres' qui se déplacent dans l'espace et qui entrent en relation avec vous-même. Michel Onfray

Plan de la séance :

IV/ FAIRE PLEURER LES PIERRES

a) La musique : art du temps par excellence

• Elle insère un autre temps dans le temps

• Et ce temps second force le temps premier

b) Art d’agir sur l’espace via les simulacres

c) Agir sur le corps qu’elle modifie

d) Elle donne du temps aux forces

• Elle donne des formes au temps

Plan détaillé : Faire pleurer les pierres

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......