LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Statue de Saint-Paul devant la Basilique Saint-Pierre au Vatican

Théorie de la circoncision des cœurs

1h59
À retrouver dans l'émission

Saint-Paul, "l'avorton de Dieu", donne corps à l'Eglise à l'aide du corps conceptuel de Jésus.

Statue de Saint-Paul devant la Basilique Saint-Pierre au Vatican
Statue de Saint-Paul devant la Basilique Saint-Pierre au Vatican Crédits : Jon Bower at Apexphotos - Getty

Nous allons parler du contraire de Jésus, Paul, Saint-Paul, puisque je vous propose de réfléchir à la généalogie de notre civilisation judéo-chrétienne et pour ce faire, nous allons procéder de manière chronologique, déjà avec le cours d'hier sur l'historicité de Jésus et la question de s'il a existé physiquement ou s'il s'agit juste d'un symbole, d'une métaphore, à laquelle nous avons répondu qu'il s'agissait évidemment d'une métaphore, juive et en même temps chrétienne, ce qui nous permet de parler de judéo-christianisme. Dans l'Ancien Testament, les Juifs disaient qu'il y avait un messie à venir et certains d'entre eux ont dit, "il n'est pas à venir, il est déjà venu, il s'appelait Jésus, il a fait ceci, il a dit cela, etc." Et on a construit une fable à partir de ce messie dont on a dit qu'il était venu, de sorte que ceux qui ont cru cette fable sont devenu les chrétiens et ceux qui ne croyaient pas sont restés les Juifs. Voilà pourquoi notre civilisation peut être dite judéo-chrétienne, elle n'est pas complètement juive, le judaïsme ne reconnaît pas l'historicité de Jésus, et j'ai conclu qu'il fallait analyser le christianisme sous l'angle allégorique. Sous termes historiques c'est aussi utile, il est toujours utile de savoir que Jésus est né sous Auguste et mort sous Tibère dans une province romanisée, parce que c'est toujours intéressant de savoir qui fait quoi, qui gouverne, quelle langue parle-t-on... Il faut contextualiser la métaphore, mais il n'en s'agit pas moins d'une métaphore, d'une allégorie.          
Cette fois-ci nous parlerons de Saint-Paul, qui est une figure majeure, puisque notre christianisme est plus inspiré de lui qu'il l'est de Jésus. La différence entre ces deux individus fait qu'un certain type de religion serait née sous l'exemple de Jésus et un autre type est né de Saint-Paul. Il est une réalité historique, bien que certains le nient, je n'ai pas d'avis, mais il a des traces écrites qui lui sont attribuées. Il se définit comme un "avorton de Dieu", qu'est-ce que ça veut dire ? Ce que je vais essayer de montrer c'est que l'absence de corps physique de Jésus, ajouté au corps problématique de Saint-Paul, va générer le corps de l'Eglise, donc à partir de ce corps conceptuel, celui de Jésus, pensé par ce corps problématique, celui de Saint-Paul. 

Retrouvez ci-dessous le plan détaillé du cours : 

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

- Attention ! L'écoute et le podcast de cette série de Brève encyclopédie du monde ne sont disponibles, comme tous les ans, que pendant 15 jours après la diffusion à l'antenne. -

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......