LE DIRECT

Aksinia Mihaylova pour "Ciel à perdre"

29 min
À retrouver dans l'émission

Aksinia Mihaylova pour Ciel à perdre aux éditions Gallimard.

Aksinia Mihaylova
Aksinia Mihaylova

Aksinia Mihaylova, poète et traductrice, née le 13 avril 1963 au Nord-Ouest de la Bulgarie. Fait ses études secondaires au Lycée de langue française «Henri Barbusse » à Vratza, puis termine ses études à L’Institut National de bibliographie à Sofia et travaille 2 ans dans la bibliothèque régionale de la ville de Shoumen au Nord-Est du pays. En 1991 elle termine ses études supérieures à l’Université de Sofia “Saint Clément d’Ohrid”, Faculté des Philologies slaves. En 1990, elle prend part à la fondation de la première revue littéraire privée “Ah, Maria” - « une revue pour littérature et d’autres délices » où elle continue de collaborer comme rédacteur à présent. En 2002, prend part à la fondation du mouvement poétique et le festival “Cap à l’Est”- poésie, musique, théâtre - à Banska Stiavnitza, Slovaquie, réunissant des poètes de l’Europe centrale et l’Europe de l’Est. De 1994 à 1998 elle fait partie de l’équipe de la Maison d’édition Paradox.

Auteur de 5 livres de poésie publiés en bulgare : Les Herbes du sommeil (1994), Lune dans un wagon vide (2004) Trois saisons (2005) La Partie la plus basse du ciel (2008) et Déboutonner le corps (2011), un livre en français Ciel à perdre , Gallimard (2014), ainsi que 2 livres de poèmes choisis publiés en slovaque Domptage, (2007) et en arabe En attendant le vent , Caire (2013). Ses poèmes sont traduits et publiés en 13 langues européennes, ainsi qu’en turc, arabe, chinois et japonais.

Elle a traduit plus de trente livres – poésie et prose parmi lesquels ceux des auteurs comme Georges Bataille, Jean Genet, Pierre Bourgeade, Vénus Khoury-Ghata, Sylvie Germain, Liliane Wouters, Anise Koltz, Anne Wiazemsky, Alexis Jenni, ainsi que deux anthologies - Anthologie de la Poésie Lettonne et Anthologie de la Poésie Lithuanienne .

Elle a reçu plusieurs prix pour sa poésie et ses traductions en Bulgarie et à l'étranger. Son recueil Ciel à perdre a reçu le Prix Apollinaire en 2014.

Membre de PEN club bulgare, l’Association des écrivains bulgares et L'Union des traducteurs en Bulgarie.

Actuellement,Aksinia Mihaylova habite et travaille à Sofia.

Musiques extraites de l'album "Bill Frisell Quartet" paru chez Nonesuch en 1996.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......