LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé 1ère partie

28 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Pierre Verheggen
Jean-Pierre Verheggen Crédits : J. Sassier
Jean-Pierre Verheggen J. Sassier©Gallimard Cannibale belge civilisé depuis belle lurette, mais primitif comme aucun, **Jean-Pierre Verheggen** est le dernier poète « content-poreux » à avoir rencontré l’homme qui a rencontré l’homme qui parlait « toutes les langues du monde en moins de cent coups de glotte ». Un juvénile vieil arbre approchant les septante — et ça n'est pas reposant. Sous son ombre tutélaire, Jacques Bonnaffé a aligné les lectures publiques (c'était l'époque de Sodome et Grammaire), puis fomenté le moliérisé spectacle l'Oral et Hardi, pour arriver aujourd’hui à ce Poète bin qu'oui, Poète bin qu'non, où Jean-Pierre Verheggen s’interroge : « Poète moi-même, peut-être ? ». "Ce poète-là vous le confirmera : quand la montagne accouche d’une souris, c’est qu’elle s’est fait nique par un rat ! Si sa libido avait à péter les plombs sur ce plan-là (les volcanes comme les volcans ont parfois le feu au cul, n’est-ce pas ? C’est leur droit !) notre montagne aurait pu, entre bourrée et bougnat, s’acoquiner avec ce bon vieux Plomb du Cantal – un authentique Auvergnat ! Bien de chez nous ! tout ce qu’il y a de plus local ! – ou un puy, une banne, un signal que sais-je ? voire à l’extrême limite de sa région, se taper les Gerbier-de-Jonc (le jonc en érection que nous confie une très ancienne chanson, cueillant, avec leur faucille, les Jeanneton !)Mais non ! Mais non ! Au diable l’Ardèche et son Vivarais ! La montagne a préféré faire cric crac sur place avec un rat !" Extrait de "Poète bin qu'oui, poète bin qu'non ? " Gallimard 2011 [Lecture au Théâtre du Rond-Point, les 14,15,16 septembre à 18h30](http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_evenement.cfm/114670-poete-bin-qu’oui-poete-bin-qu’non-.html)
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé ©Théâtre du Rond Point Né à Douai en 1958, **Jacques Bonnaffé** choisit les grands écarts du théâtre au cinéma : de Jean-Luc Godard *Prénom Carmen* lorsqu'il est à peine sorti du Conservatoire de Lille à Jacques Rivette pour *Va savoir,* avec des rôles sensibles : *Escalier C* , *Jeanne et le garçon formidable* et *Les amitiés maléfiques* , sautant sans jamais ralentir sur toutes les propositions qui défendent les textes forts (Jacques Darras, Jean-Pierre Verheggen, Velter, Janvier) retrouvant l'exigence des choix de pièces montées par Alain Françon comme *Petit Eyolf* ou Jean-Pierre Vincent, aimant dire à voix forte des textes d'auteurs vivants dans un café de campagne ou une salle immense, inventeur de quinze banquets littéraires pour Lille 2004, metteur en scène (*Jacques two Jacques* , *Display* , etc.), complice de Louis Sclavis en duo baladeur.Fidèle à ses contradictions et famille je vous hais (tous avec douceur) semble passer d’une maison à d’autres, pratiques hétéroclites allant du solo au jeu de troupe, du plein air au studio, du français au patois, de la lecture publique à l’improvisation jazz, en y ajoutant les tournages et rôles au cinéma, le tout excluant le recyclage publicitaire et la posture immobile. Bon comédien quoiqu’instable, ou peut-être à cause de cela, il s’est singularisé dans la poésie oratoire, avec entre autres performances durables *L’Oral et Hardi* , sur des textes de Jean-Pierre Verheggen. [http://www.compagnie-faisan.org](http://www.compagnie-faisan.org/ "http://www.compagnie-faisan.org")
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......