LE DIRECT

Jean Portante pour « Après le tremblement »

29 min
À retrouver dans l'émission

Jean Portante pour « Après le tremblement » au Castor Astral

Jean Portante
Jean Portante

Après le tremblement clôt à la fois un triptyque et ouvre un cycle nouveau. Avec Le Travail du poumon se disait la langue qui dans la langue respire, l'italien « poumonnant » à l'intérieur du français. Puis est venu La Réinvention de l'oubli où déjà le tremblement, celui de la terre de là-bas, de l'origine donc, a touillé dans le système voulant que de l'oubli ou de la mémoire, ce fût cette dernière qui toujours rafle la mise. Et voici Après le tremblement, qui est la mise à mort du poumon. Le 6 avril 2009, ce qui a tremblé dans le village de l'origine quand les maisons ont été ébranlées, c'est la langue dans la langue. Ce qui est resté, après le tremblement, c'est une langue désertée par la langue qui à l'intérieur respirait. Langue fantôme. C'est ce que tente de dire Après le tremblement, avec une langue réfugiée à l'extérieur de la langue et qui, de tout près, l'observe. Voilà l'origine mise à nu. Voilà l'origine qui observe ce que longtemps elle a habité. Voilà que se clôt un cycle d'écriture. Voilà que le travail qui s'ouvre désormais - après le tremblement - n'est pas l'écriture de l'ombre, mais l'ombre de l'écriture.

Couverture
Couverture

Illustrations musicales :

Extraits de l'album « Electronic Nostalgia Opus 2 et 1 » de Christof Déjean, référence CEZ 4046. Label Cézame.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......