LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Robert Desnos par Marie-Claire Dumas

29 min
À retrouver dans l'émission

Marie-Claire Dumas pour Robert Desnos « Contrée suivi de Calixto » aux éditions Gallimard. Collection Poésie/Gallimard.

Marie-Claire Dumas
Marie-Claire Dumas

Quand il écrit les poèmes de Contrée, en 1942-1943 , Robert Desnos tente « d'arriver à une "poétique fine" comme les mathématiciens sont arrivés à des "calculs fins" indispensables en relativité ou en mécanique ondulatoire ». Le modèle mathématique le retient d'ailleurs par son exigence du détail exact. En somme, le poème dans sa clôture peut devenir une mécanique de précision dont les pièces sont ajustées minutieusement pour assurer le fonctionnement de l'ensemble. Le flux verbal que tentait de saisir dans sa continuité l'écriture automatique a fait place à l'assemblage de groupes de vers en attente de trouver leur juste contexte. La forme poétique – sonnet, ballade, ode – est l'horizon d'attente où des fragments surgis indépendamment viennent s'assembler – et révéler leur intime proximité. Quant à Calixto, achevé en septembre 1943, il partage avec Contrée le recours aux formes closes du sonnet et, avec Le Bain avec Andromède, la volonté de donner au recueil une structure d'ensemble qui fasse sens. Toutefois la mise en œuvre d'une architecture allégorique est appuyée dans Le Bain avec Andromède : Calixto procède de façon plus nuancée, renonçant à toute coupure entre ses différents moments pour privilégier le flux général sur l'autonomie des parties qui ne sont annoncées par aucun titre. D'où, à la lecture du recueil, le sentiment d'un tressage des textes plus que d'une succession nettement ponctuée. Mais qu'évoque en fait ce titre de Calixto ? Vocable reflet, né du baiser de multiples sources, synonyme de liberté, d'amour et de poésie, image de tout lecteur qui vient s'y mirer, image de Desnos lui-même. « Nymphe prétexte », elle rassemble en son cri la clameur de tous : « Tu, vous, les autres, nous, clames, clamez, clamons... » ; elle est « l'étoile de la terre », accordée au « couple parfait » des « enfants de la terre ». « Passante » en perpétuelle métamorphose, elle traverse le poème sans jamais s'y fixer, car, comme le dit très exactement Desnos : « Ton être se dissout dans sa propre légende ».

Couverture
Couverture

Les poèmes de Robert Desnos, extraits de Contrée et Calixto , sont lus par Gabriel Dufay.

Gabriel Dufay est acteur et metteur en scène. Du 3 au 14 décembre 2013 au Théâtre Monfort ((106 rue Brancion, Paris 15ème), il joue et met en scène un texte inédit de Jon Fosse " Ylajali ", d'après le roman " Faim " de Knut Hamsun. Il prépare également un spectacle autour de l'oeuvre de Robert Desnos, "Journal d'une apparition" pour la saison prochaine.

Gabriel Dufay dans "Ylajali" au Théâtre Montfort (Paris 15ème)
Gabriel Dufay dans "Ylajali" au Théâtre Montfort (Paris 15ème)

La Voix Une voix, une voix qui vient de si loin Qu'elle ne fait plus tinter les oreilles, Une voix, comme un tambour, voilée Parvient pourtant, distinctement, jusqu'à nous.

Bien qu'elle semble sortir d'un tombeau Elle ne parle que d'été et de printemps. Elle emplit le corps de joie, Elle allume aux lèvres le sourire.

Je l'écoute. Ce n'est qu'une voix humaine Qui traverse les fracas de la vie et des batailles, L'écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

Et vous ? Ne l'entendez-vous pas ? Elle dit "La peine sera de courte durée" Elle dit "La belle saison est proche."

Ne l'entendez-vous pas ?

Robert Desnos - Contrée (1936-1940)

Illustrations musicales

Extraits des albums :

" Swing Swing " par Nicolas Repac. Label No Format (2003)

" Memoryhouse " par Max Richter. Label Fat cat (2002)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......