LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Tomas Tranströmer

28 min
À retrouver dans l'émission

Tomas Tranströmer
Tomas Tranströmer
Tomas Tranströmer © Andrei Romanenko **Tomas Tranströmer, prix Nobel de littérature 2011** , poète suédois de *La Grande énigme* . Traduit en plus de trente langues, ses œuvres complètes ont été publiées en poche en France dès 2004, dans une traduction de Jacques Outin, sous le titre *Baltiques* . Ce titre, s’il suggère son espace naturel, ne rend pas assez compte de la dimension mystérieuse du grand Nord qui aimante toute son écriture. Car il y a chez Tranströmer une perception des zones limitrophes, entre rêve et réalité, qui l’apparente à ces voyants instinctifs qui tentent sans cesse un *pas de plus dans l’inconnu* . Mais avec lui il s’agit d’une avancée maîtrisée, sans emphase : un élan de l’être. Depuis de nombreuses années maintenant, Tomas Tranströmer vit dans le silence qu’une hémiplégie lui a imposé. Il ne s’exprime plus qu’en interprétant de la main gauche au piano les pièces que des compositeurs suédois contemporains ont écrites pour lui, et que les spectateurs qui l’ont ainsi écouté jouer, à Paris ou ailleurs, ne sont pas près d’oublier. Il se trouve qu’avant cet accident cérébral, André Velter a enregistré pour *France Culture * une série de “Poésie sur Parole” où Tomas Tranströmer donne à entendre à la fois sa pensée et sa poésie. C’est à partir de ces archives que ce “Ça rime à quoi” a été conçu et réalisé, en l’honneur de ce grand poète qui écrivait bien des années avant de recevoir le Prix Nobel de littérature : “Me voilà, moi, l’homme invisible, peut-être employé par la Grande Mémoire, à vivre en cet instant.” **Avec** André Velter, et les voix de Tomas Tranströmer et Jacques Outin / Extraits de "Poésie sur Parole" d'André Velter diffusée en novembre 1989 / Poèmes lus par Bernard-Pierre Donnadieu et Christiane Cohendy *Las de tous ceux qui viennent avec des mots, des mots, mais pas de langage, je partis pour l’île recouverte de neige. L’indomptable n’a pas de mots. Ses pages blanches s’étalent dans tous les sens ! Je tombe sur les traces de pattes d’un cerf dans la neige. Pas des mots, mais un langage. * Tomas Tranströmer, “En mars –79”, *Baltiques* , traduit du suédois par Jacques Outin. **Bibliographie: ** Les oeuvres complètes de Tomas Tranströmer sont publiées au [Castor Astral](http://www.castorastral.com/) *Baltiques et autres poèmes* , anthologie 1966-1989, Le Castor Astral, 1989 et 1995. *Œuvres complètes* , poèmes 1954-1996,Le Castor Astral, 1996. *La Grande Énigme, * haïkus, Le Castor Astral, 2004. *Les souvenirs m’observent, * Le Castor Astral, 2004 * et * *Baltiques, œuvres complètes * *1954-2004* , Poésie / Gallimard, 2004. **[> retrouvez ICI notre page spéciale consacrée à l'attribution du Prix Nobel de littérature 2011 à Tomas Tranströmer](/2011-10-06-le-prix-nobel-de-litterature-2011-attribue-au-poete-suedois-tomas-transtroemer.html "Le Prix Nobel de littérature 2011 attribué au poète suédois Tomas Tranströmer")**
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......