LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Noceur de la Marne

Candidats #18 "Les Forces de l'Esprit"

5 min

L'échoïste

Noceur de la Marne
Noceur de la Marne Crédits : Sylvère H.

Mes chers compatriotes, qu’il est bon de pouvoir se dire, en cette nuit de nouvel an, que les Français, si prompts à se quereller, (échoïste) sont également capables de s'unir et de montrer au monde ce qu'ils valent quand le danger est là. (échoïste).
Réservons également une pensée respectueuse et fraternelle pour les familles en deuil.
Ce qui nous rappelle que nul n’est à l’abris du malheur. Le premier devoir de ceux qui ont a la chance d’être épargné est de se montrer plus encore solidaires de ceux que frappe le Destin.
Cette leçon vaut pour tout. Sur le plan international, où de nombreux peuples sont soumis aux horreurs de la guerre civile (échoïste) et de l'oppression étrangère. J’observe à cet égard que la France s’est toujours placée au premier rang des Forces de la Paix…
Sur le plan national, où s'accroît le nombre des Français sans abri, victimes du chômage, de la pauvreté, de l'exclusion. (rien ne change). C'est un discours, me direz-vous, que tout le monde tient aujourd'hui. Je constate seulement que les efforts accomplis par les uns et les autres (rien ne change) n'ont pas guéri le mal. Le moment est donc venu de s'interroger sur les moyens que nous fournira la reprise économique si souvent annoncée, pour que le retour à l'expansion s'accompagne d'un véritable ajustement des conditions sociales, trop évidemment inégales. (rien ne change)
Car la croissance n'est pas une fin en soi. Elle doit être l'instrument d'une répartition plus équitable des richesses créées par tous et pour tous. (échoïste) Dès maintenant et dans les années prochaines les gouvernements, quelles que soient leurs tendances, auront à répondre d'abord à cette question. (échoïste)
La lutte contre les injustices : j'y reviens toujours. Ceux qui portent le poids principal du travail et de la production, ceux qui peinent le plus, mais qui voient leur salaire augmenter faiblement, quand il augmente, les licenciements massifs se multiplier, (échoïste) et tout près d'eux ou dans leurs rangs, s'étendre l'exclusion, ceux-là ont bien le droit d'espérer (échoïste) un plus juste profit dans leur vie quotidienne. Mais on n'y parviendra que si employeurs et salariés parlent entre eux… (échoïste)
C’est la dernière fois que je m'adresse à vous (échoïste) en ma qualité de président de la République. Aussi je me permettrai deux recommandations. (échoïste) La première: ne dissociez jamais la liberté et l'égalité (...). La seconde: ne séparez jamais la grandeur de la France de la construction de l'Europe. C'est notre nouvelle dimension, et notre ambition pour le siècle prochain.
Sur l'Europe, deux échéances nous attendent : d'abord la mise en œuvre du traité de l'Union européenne. (échoïste) Ensuite l'élargissement progressif de l'Union à l'ensemble des démocraties européennes. Que d’énergie et d’entousiasme seront indispensables si l’on veut qu’aboutisse cette entreprise audacieuse. (échoïste)

Mes chers compatriotes, je n'apprendrai rien à personne en rappelant que dans quatre mois aura lieu l'élection présidentielle (échoïste). Je souhaite vivement que ce soit l'occasion d'un vrai, d'un grand débat (échoïste) et sur tous les sujets, y compris les règles morales de notre vie publique et le rôle et les limites des divers pouvoirs. (échoïste) Les problèmes que nous connaissons ne disparaîtront pas pour autant. (échoïste) Mais la France y trouvera un nouvel élan. (échoïste) L'an prochain, ce sera mon successeur qui vous exprimera ses voeux. Là où je serai, (échoïste) je l'écouterai le coeur plein de reconnaissance (échoïste) pour le peuple français qui m'aura si longtemps confié son destin (échoïste) et plein d'espoir en vous.

Je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas.

Je forme ce soir des vœux pour vous tous en m'adressant d'abord à ceux qui souffrent, à ceux qui sont seuls, à ceux qui sont loin de chez eux.

Bonne année mes chers compatriotes, bonne année. Bonne année auditeur du Temps Présent, bonne année Radio France. Bonne année Jacqueline Sauvage, bonne année Françoise Hardy, bonne année Jean-Paul Belmondo, bonne année Delphine Chalon, bonne année Chilly Gonzales, bonne année Anne Chauvé, bonne année Camille Saint-Saens, bonne année Julie Hublard, bonne année Part Company, bonne année Barbara Carlotti, bonne année Ramin Djawadi, bonne année Hélène Virion, bonne année Ringo Starr, bonne année Annina Roescheisen, bonne année Paul McCartney, bonne année Mathilde Carmet, bonne année Afrika Bambaata, bonne année Perrine Debieuvre, bonne année Amy Winehouse, bonne année Judith Amsallem, bonne année Camille Pelle, bonne année TR808, bonne année clapotis du Presbytère Sainte-Croix. Mes yeux verts dans tes yeux verts, je te souhaite une bonne année France Perdue…

Prieur de la Marne

Prieur de la Marne est un créateur d'objets sonores et l'un des DJ's les plus originaux du territoire, qui réinvente le concept de "DJ populaire" tout en (re)donnant à cette notion un éclat mérité. Pour France Culture, il propose chaque dimanche une série radiophonique sur le thème de la Campagne Présidentielle 2017 intitulé "Candidats".

Les autres créations de Prieur de la Marne sont en écoute ici

Les photographies de Sylvère H sont ici

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......