LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vue aérienne de l'enclos carré de Paule

Paule, exceptionnelle résidence aristocratique gauloise au cœur de la Bretagne

32 min

Vincent Charpentier revient aujourd'hui sur la fouille du camp de Saint-Symphorien à Paule (Côtes-d'Armor), avec Yves Menez, conservateur régional de l'archéologie à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne.

Vue aérienne de l'enclos carré de Paule
Vue aérienne de l'enclos carré de Paule Crédits : DR DRAC Bretagne

Si, dès le XVIIe siècle, l’enceinte de Paule avait attiré l’attention des érudits locaux, ce sont des travaux routiers qui, en 1988, entrainèrent un vaste programme de fouilles. Dès ses débuts, la découverte d’une sculpture celtique, la présence de tessons d’amphores comme des clôtures monumentales laissaient présager un habitat bien plus vaste et puissant que d’accoutumée. 

Reconstitution du domaine de Paule (Phase 2 de la fouille).
Reconstitution du domaine de Paule (Phase 2 de la fouille). Crédits : DR DRAC Bretagne

C'est une vingtaine d'années de fouilles et une dizaine d'années d'études qui ont mobilisé, sur le terrain, un peu plus de 300 fouilleurs et qui ont nécessité l'apport de 24 spécialistes pour étudier l'ensemble des données. Donc, au départ, c'est un tracé routier du département qui traversait le site de part en part, qui a été étudié. [...] Ensuite, j'ai pris la suite des recherches. [...] Je pensais prendre quelques années, et, au final, ça m'a pris 17 ans en tout.

L'essentiel était de passer l'hiver et d'avoir de la nourriture en abondance. C'est aussi une marque de statut à cette époque-là pour les personnages importants de la société. Il faut avoir de la nourriture en abondance. Paule étonne par la grandeur, l'ampleur de ses souterrains qui sont creusés comme des boyaux sous la terre par une, deux ou trois équipes à partir de puits creusés dans le sol. Ce sont des ouvrages qui ne sont pas très profonds. Ils font 15 à 20 mètres de long et sont situés entre 40 et 80 cm sous les sols.

La réalisation d’une fouille exhaustive durant plus de deux décennies, a confirmé cette hypothèse et nous savons désormais que Paule est une exceptionnelle résidence aristocratique, sur six siècles d'occupation continue (550 à 15 avant notre ère). C’est donc l’histoire d’une famille appartenant à la noblesse celtique, de sa propriété que nous pouvons ainsi suivre, avec un premier domaine puis, vers 300 avant notre ère, l’apparition d’une résidence monumentale, fortifiée entre 250 et 175, incendiée vers 150 qui voit la naissance d’une agglomération avant d’être abandonnée peu après la conquête vers 15 avant notre ère.  

Paule, en fait, est sur un territoire qui n'est pas mauvais. Il est implanté sur la crête où les terrains agricoles ne sont pas très bons. C'est du grès armoricain avec des couvertures assez superficielles. Mais pour habiter, ce n'est pas gênant. Par contre, les terres en contrebas sont des bonnes terres sur lesquelles les cultures et l'élevage ont pu se développer. Il y a des sources pérennes immédiatement à proximité et surtout, dans ce cas, on se situe au carrefour de voies majeures, donc c'est un établissement agricole qui est très bien desservi par le réseau routier existant.

On a longtemps attribué les voies majeures aux Romains. En fait, il s'avère qu'assez régulièrement, en Bretagne, les tracés routiers ont livré des sites gaulois d'importance. Et ce n'est pas tout à fait un hasard. C'est que ces sites étaient implantés le long des voies gauloises. Paule en est un exemple. La déviation de Quimper ainsi que la rectification de la déviation de Saint-Brieuc sont des voies gauloises.

Paule a aussi révélé d’autres rares sculptures, représentant probablement des ancêtres, et datées des années 100 à 50 avant notre ère. L’’une est désormais très célèbre, et porte une lyre, voire une cithare. La résidence a aussi fourni, au fond d’un puits, l’ensemble d’une exceptionnelle machine de pompage de l’eau.

Buste à la lyre retrouvé sur la fouille de Paule.
Buste à la lyre retrouvé sur la fouille de Paule. Crédits : DR DRAC Bretagne

Cette fouille débutée au tournant des années 1990, et désormais achevée, est aujourd’hui l’objet de sa publication, volumineux ouvrage de recherche et incontournable référence pour les chercheurs travaillant sur l’Europe celtique.

Avec Yves Menez, archéologue, conservateur régional de l'archéologie à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, spécialiste de l'Age du Fer.

Pour aller plus loin

Page sur Yves Menez et le camp de Saint-Symphorien à Paule (site Kreizy archéo- archéologie en centre Bretagne).

Morceaux de bois retrouvés sur le site de Paule.
Morceaux de bois retrouvés sur le site de Paule. Crédits : DR DRAC Bretagne
Intervenants
  • Archéologue, Conservateur régional de l'archéologie à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, spécialiste de l'Age du Fer.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......