LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vue aérienne du mont Beuvray, site de l’ancienne capitale gauloise Bibracte. On distingue par endroit le tracé des anciens remparts.

Bibracte : du haut de cette colline 25 siècles vous contemplent

30 min

Perdues ou englouties, les villes naissent… et meurent aussi !

Vue aérienne du mont Beuvray, site de l’ancienne capitale gauloise Bibracte. On distingue par endroit le tracé des anciens remparts.
Vue aérienne du mont Beuvray, site de l’ancienne capitale gauloise Bibracte. On distingue par endroit le tracé des anciens remparts. Crédits : © Bourgogne Live, Aurélien Ibanez

Abandonnée durant plus de deux millénaires, l’une d’elle, se cache, aujourd’hui, sous une épaisse forêt… L’immense colline boisée qui l’abrite s’avère pourtant un haut lieu de notre histoire nationale, creuset et tombeau de l’unité celtique… 

Le bâtiment « PC 15 », un espace public de 40 mètres de côté, exemple unique d’architecture monumentale en bois de la fin de l’âge du Fer.
Le bâtiment « PC 15 », un espace public de 40 mètres de côté, exemple unique d’architecture monumentale en bois de la fin de l’âge du Fer. Crédits : © Bibracte, Antoine Maillier

Bibracte, ses remparts, ses maisons, ses places sont avant tout l’objet d’un vaste programme de recherche européen, comme de fouilles, souvent estivales, autant d’occasion de se rendre sur le terrain pour marcher dans les pas de Vercingétorix ou de César, d’exhumer le passé du peuple éduen, libre et indépendant ou, tout au contraire, déjà romanisé.  

Chaque année, ce sont plusieurs tonnes d’amphores qui sont retrouvées en fouilles, entières ou sous formes de tessons, réutilisés en pavement.
Chaque année, ce sont plusieurs tonnes d’amphores qui sont retrouvées en fouilles, entières ou sous formes de tessons, réutilisés en pavement. Crédits : © Bibracte, Antoine Maillier

Si l’on veut essayer de retrouver quelque chose des Gaulois, j’entends quelque chose que le paysage porte encore, même après tant de siècles, c’est à Bibracte qu’il faut aller…  écrivait déjà en 1974 Jacques Lacarrière (Chemin Faisant) 

Bibracte, une ville sous la forêt. Après l’abandon de la ville antique au Ier s. après- J.-C., la nature a lentement repris ses droits, jusqu’aux premières fouilles, au XIXe siècle.
Bibracte, une ville sous la forêt. Après l’abandon de la ville antique au Ier s. après- J.-C., la nature a lentement repris ses droits, jusqu’aux premières fouilles, au XIXe siècle. Crédits : © Bibracte, Antoine Maillier.
Intervenants
  • Protohistorien, directeur général du centre archéologique Européen du Mont Beuvray
  • Maître de conférences en Archéologie de la Gaule romaine à l’Université de Franche Comté
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......