LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Soldat allemand tué le 26 septembre 1916 devant Reims (Marne) et retrouvé en 2012

Debout les morts !

30 min

Un siècle après, archéologie de la grande Guerre, avec Yves Desfossés, conservateur général du patrimoine au Service régional de l’archéologie de la DRAC Alsace - Champagne-Ardenne et Lorraine.

Soldat allemand tué le 26 septembre 1916 devant Reims (Marne) et retrouvé en 2012
Soldat allemand tué le 26 septembre 1916 devant Reims (Marne) et retrouvé en 2012 Crédits : © Ministère de la culture

« Debout les morts ! » on doit bien entendu cet oxymore, à l'adjudant Péricard, galvanisant sa compagnie encerclée, au matin du 8 avril 1915, près du bois brûlé, au cœur de la Meuse. 

Cartes postales sur écorce de bouleau, fouille du camp de repos allemand du Borrieswalde, Apremont (Ardennes)
Cartes postales sur écorce de bouleau, fouille du camp de repos allemand du Borrieswalde, Apremont (Ardennes) Crédits : © Ministère de la Culture

11 novembre oblige… En un siècle, les mémoires ont peu à peu disparu, toutefois, la terre dissimule encore un invraisemblable pan d’histoire. Les conflits du XXe siècle ont aujourd’hui une place prépondérante au sein de l’archéologie des temps contemporains, celui de la Grande Guerre notamment. Celle-ci, pourtant récente, est notamment née, en France, au tournant de la fin des années 1980, au travers d’une fouille emblématique, celle de Saint-Rémy-la-Calonne, qui exhuma l’auteur du « Grand Meaulnes », Alain-Fournier ainsi que ces hommes tombés au combat, le 22 septembre 1914.

Plaque d'identité du soldat allemand Heinrich Franz, tué le 17 juillet 1918 près de Dormans (Marne) et retrouvé en 2015
Plaque d'identité du soldat allemand Heinrich Franz, tué le 17 juillet 1918 près de Dormans (Marne) et retrouvé en 2015 Crédits : © Journal l'Union

En trente ans, bien d’autres vestiges ont été mis au jour par les archéologues : tranchées et casemates, hôpitaux de campagnes, cimetières provisoires, graffitis et artisanat de tranchées, permettant d’entrevoir non seulement la violence des combats mais aussi la vie des soldats. 

Avant gauche du char Deborah exhumé en novembre 1998 à Flesquières (Nord)
Avant gauche du char Deborah exhumé en novembre 1998 à Flesquières (Nord) Crédits : © Ministère de la Culture
Chroniques
21H00
1h41
Fictions / Théâtre et Cie
Armistice
Intervenants
  • Conservateur général du patrimoine au Service régional de l’archéologie de la DRAC Alsace - Champagne-Ardenne et Lorraine
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......