LE DIRECT
Les statues royales reconstituées dans le musée de Kerma

Découverte de la ville sacrée des Pharaons noirs

27 min

Au-delà des chutes du Nil et de la troisième cataracte, se dresse un étonnant pays : la Nubie.

Les statues royales reconstituées dans le musée de Kerma
Les statues royales reconstituées dans le musée de Kerma Crédits : © Mission archéologique suisse-franco-soudanaise de Kerma-Doukki Gel

C’est là, à un kilomètre de la capitale du royaume de Kerma, que le site de Doukki Gel renferme les vestiges d’une fondation égyptienne créée par Thoutmosis Ier. Doukki Gel, « la colline rouge » portait alors un nom issu d’une épithète divine : Panébès, « le jujubier », arbre sacré particulièrement fréquent dans la région.

Vue aérienne du site de Doukki Gel en 2020
Vue aérienne du site de Doukki Gel en 2020 Crédits : © Mission archéologique suisse-franco-soudanaise de Kerma-Doukki Gel

Les missions suisse, française et soudanaise ont entrepris de fouiller Doukki Gel où sera mis au jour, notamment, une cachette renfermant sept superbes statues royales, trois kouchites et quatre napatéennes, qui forment désormais le cœur du musée de Kerma. Le site resta un centre religieux de référence durant le royaume de Napata (env. 650-270 av. J.-C.) et perdurera durant le royaume de Méroé (env. 270 av. J.-C.-250 après J.-C.)

Aujourd'hui, le magazine d’archéologie de France Culture se penche sur cette ville sacrée et notamment ses temples dont l’originalité de l’architecture « africaine » constitue une avancée considérable. L’occasion est donnée aussi de percevoir les liens, les influences réciproques entre Nubie et Egypte, de découvrir la XXVe dynastie nubienne qui domina l’Egypte : les fameux « Pharaons noirs ».  

Les fragments des sept statues de rois de la XXVe dynastie et napatéens dans la fosse
Les fragments des sept statues de rois de la XXVe dynastie et napatéens dans la fosse Crédits : © Mission archéologique suisse-franco-soudanaise de Kerma-Doukki Gel

Avec Dominique Valbelle, égyptologue, membre de la Société Française d’Égyptologie, professeure émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne, ancienne directrice de l'Institut d'Égyptologie de l’Université de Lille III, et du Centre de Recherches Égyptologiques de la Sorbonne, et Charles Bonnet, archéologue et professeur honoraire de l’Université de Genève, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de Paris, directeur honoraire de la mission de Kerma.

Pyramidion en terre cuite d’une pyramide napatéenne
Pyramidion en terre cuite d’une pyramide napatéenne Crédits : © Mission archéologique suisse-franco-soudanaise de Kerma-Doukki Gel

Pour aller plus loin

Pages de Dominique Valbelle sur les sites wikipédia, de l'UMR Orient et Méditerranée et de la mission suisse-franco-soudanaise de Kerma Doukki Gel.

Pages de Charles Bonnet sur les sites wikipédia, de l'UMR Orient et Méditerranée et de la mission suisse-franco-soudanaise de Kerma Doukki Gel.

Site internet de la mission Kerma Doukki Gel.

Article "Charles Bonnet, de l'église médiévale aux pharaons noirs" sur le site de l'Université de Genève (Journal n° 72 du 28/02 au 14/03/2013).

Article et vidéo "Au Soudan, le Genevois Charles Bonnet dévoile les restes d'un passé africain" sur le site de TV5 monde (Février 2017).

Vidéo "Aux origines des pharaons noirs" - deux statues de pharaons noirs arrivent au musée d'archéologie de Neufchâtel pour l’exposition « Aux origines des pharaons noirs » (du 3 septembre 2014 - 17 mai 2015) au Laténium de Neufchâtel (Suisse).

Intervenants
  • Égyptologue, membre de la Société Française d’Égyptologie, professeure émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne
  • Archéologue et professeur honoraire de l’Université de Genève, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de Paris, directeur honoraire de la mission de Kerma.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......