LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
2976, la mandibule de l'homme de Moulin Quignon veille de 600 000 ans ?

Fouillons sous la pluie : à la recherche de l’Homme d’avant le déluge

30 min

Près de 150 ans après la découverte des premiers restes de l'homme "d'avant le déluge", des chercheurs du CNRS et du Muséum national d’Histoire naturelle retournent sur les lieux du "berceau de la préhistoire", dans la Somme.

2976, la mandibule de l'homme de Moulin Quignon veille de 600 000 ans ?
2976, la mandibule de l'homme de Moulin Quignon veille de 600 000 ans ? Crédits : crédit MNHM

Au cœur du « diluvium », Ils étaient la semaine dernière sur le terrain, à la recherche du berceau de la préhistoire, du premier peuplement de l’Europe occidentale, dans les plus anciens horizons quaternaires de la Somme.

biface découvert par Boucher de Perthes
biface découvert par Boucher de Perthes Crédits : crédit MNHM

Contrairement au berceau de l’humanité (l’Afrique orientale et australe), le berceau de la préhistoire, est français et revient notamment à Jacques Boucher de Perthes qui dans les années 1859-1860 met en évidence l’ancienneté de l’Homme antédiluvien, celui d’avant le déluge, dans les carrières d’Abbeville.

les nouvelles fouilles de Moulin Quignon
les nouvelles fouilles de Moulin Quignon Crédits : Pierre Antoine CNRS

150 ans plus tard ces grands gisements préhistoires, pour partie oubliés ou perdus, sont réinvestis par des chercheurs du CNRS et du Muséum national d’Histoire naturelle.

A ECOUTER Quoi de neuf à la préhistoire? La redécouverte de Moulin-Quignon

Que nous livrent aujourd’hui les gisements d’Abbeville, la « carrière Carpentier » et celle de « Moulin Quignon » ? En 1859 était reconnu le paradigme de la haute antiquité de l’Homme. En 1863 Boucher de Perthes découvrait à Moulin Quignon, une mandibule humaine. Ce faux fut toutefois une découverte majeure pour la préhistoire puisqu’il authentifia officiellement l’ancienneté de l’Homme. L’affaire de Moulin Quignon reste aujourd’hui « un trou noir de l’archéologie préhistorique ayant englouti un site et une collection paléolithique ».

1863, 2017 l'équipe sur le terrain, Anne-Marie Moncel et Pierre Antoine à gauche au premier plan       crédit
1863, 2017 l'équipe sur le terrain, Anne-Marie Moncel et Pierre Antoine à gauche au premier plan crédit Crédits : CNRS:MNHM
Intervenants
  • directeur de recherche au CNRS et géologue « quaternariste »
  • Directrice de recherche CNRS, préhistorienne au Muséum national d’Histoire naturelle
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......