LE DIRECT
Navigation expérimentale entre les îles des Antilles en Kanawa (mai 2010)

L'archéologie des Antilles

28 min

Quels sont aujourd’hui les enjeux de l’archéologie des Antilles et notamment de la Martinique ? Sans nul doute, les périodes fort anciennes, mais aussi celles bien plus récentes des temps modernes, voire contemporaines.

Navigation expérimentale entre les îles des Antilles en Kanawa (mai 2010)
Navigation expérimentale entre les îles des Antilles en Kanawa (mai 2010) Crédits : © Christian Foret / Karisko

Voici bien longtemps, Il y a environ 2500 ans, un groupe de canots quitte les côtes de l’embouchure de l’Orénoque pour une véritable aventure : la conquête de l’archipel antillais. Leurs descendants y fonderont une société originale marquée par une économie maritime liée à l’insularité… Deux mille ans plus tard, l’équipe de Benoît Bérard a lancé un programme d’archéologie expérimentale pour revivre ces traversées à bord de grandes pirogues…

Curieusement, l’archéologie antillaise, fait une place toute particulière à la « notion d’insularité », vision terrienne de l’espace au détriment d’une vision renouvelée et non plus maritime.

Récipient céramique ancien (site de Vivé, Martinique).
Récipient céramique ancien (site de Vivé, Martinique). Crédits : © B. Bérard

Aujourd’hui, plusieurs sites de cette période ont été fouillés, parmi eux, ceux de Moulin l’Étang et de Fond-Brûlé conservés sous une couche de retombées volcaniques de la montagne Pelée (fin du IVe siècle de notre ère), tandis que celui de Vivé est un instantané de son abandon précipité au début de l’éruption.

Pendentifs céramiques anciens en forme de grenouille (néphrite, site de Vivé, Martinique).
Pendentifs céramiques anciens en forme de grenouille (néphrite, site de Vivé, Martinique). Crédits : © A. Queffelec

L’archéologie des temps modernes et contemporains sont un des axes pionniers de la recherche en Martinique. L’esclavage y est central. Malgré son abolition le 4 février 1794, nous savons que la servitude perdura bien au-delà du XVIIIe siècle finissant… Longtemps, la connaissance des populations antillaises et notamment celles serviles, s’est appuyée sur les papiers d’habitation. Que nous apporte une archéologie des sources historiques comme celle sur le terrain ?

>>> page de Benoît Bérard

>>> Résumé de l'ouvrage de Benoît Bérard (thèse) : Les premières occupations agricoles de l'arc antillais, migration et insularité: le cas de l'occupation saladoïde ancienne de la Martinique (2004).

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

1ère diffusion le 2 février 2020.

Intervenants
  • Maître de Conférences en Archéologie Précolombienne à l’Université des Antilles et de la Guyane et chercheur au CNRS.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......