LE DIRECT
La Gaule vaincue et l’apothéose de Jules César. Denier romain frappé à Rome en 36 avant notre ère.

Les Gaulois sont dans la peine

27 min

La chute de la Gaule libre et indépendante a non seulement précipité la fin de la civilisation celtique, mais fait tomber les Gaulois dans l’oubli. Ainsi, Rome a effacé la Gaule, puisque par essence l’histoire est toujours racontée par les vainqueurs.

La Gaule vaincue et l’apothéose de Jules César. Denier romain frappé à Rome en 36 avant notre ère.
La Gaule vaincue et l’apothéose de Jules César. Denier romain frappé à Rome en 36 avant notre ère. Crédits : © Denis Gliksman/Inrap

Après « La préhistoire nous offre-t-elle les clefs de nous-même ? », le magazine d’archéologie de France Culture poursuit dans cette thématique, autour des Gaulois. 

Du haut de sa chaire du Collège de France, Camille Jullian les percevait comme un « peuple de guerre et de bruit ». Aujourd’hui ceux-ci peuvent incarner tout à la fois, le Gaulois épris de liberté comme le « Gaulois réfractaire au changement ». 

Esprit gaulois es-tu là ?

« La Gaule unie, formant une seule nation, animée d'un même esprit, peut défier l'univers », telle est l’inscription de l’immense Monument à Vercingétorix du sculpteur Aimé Millet et qui domine le village d'Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or).

« L’esprit gaulois », voilà une curiosité, qui voudrait nous faire croire que les Français auraient hérité, au travers des siècles, de l’attitude, des mœurs que l’on attribue à nos éventuels ancêtres… César, Posidonios en ont été les meilleurs biographes, pour autant, l’archéologie aurait-elle aussi contribué à forger en nous, cet esprit de liberté réfractaire ? Alésia, Gergovie et désormais Bibracte n’en sont-ils pas tout à la fois, les preuves matérielles et les symboles ? 

Laurent Olivier, Conservateur du département d'archéologie celtique et gauloise au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, revient sur cet héritage, au travers de plusieurs thèmes. Ainsi, « la Gaule est une idée et non pas un pays, ni encore moins un peuple : l’esprit de la liberté n’est pas un privilège de race ou de classe ; c’est un idéal commun » comme il l'écrit dans la tribune qu'il signait pour le magazine Marianne le 19 novembre 2020.

Fragment de tôle de bronze perforée figurant deux guerriers celtes au combat.
Fragment de tôle de bronze perforée figurant deux guerriers celtes au combat. Crédits : © Pascale Galibert/Inrap

Pour aller plus loin

Intervenants
  • Conservateur du département d'archéologie celtique et gauloise au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......