LE DIRECT
Les fortifications archaïque, hellénistique et tardo-antique de l'oppidum de Saint-Blaise. Tour de l'éperon sud.

Gyptis et Protis, la fin d'un mythe fondateur de Marseille ?

29 min

L’archéologie peut-elle s’attaquer à des mythes, des mythes par essence fondateur ? L’entreprise paraît périlleuse tant la discipline, habituée à des faits concrets, a peu d’emprise sur cette construction imaginaire, « le merveilleux »…

Les fortifications archaïque, hellénistique et tardo-antique de l'oppidum de Saint-Blaise. Tour de l'éperon sud.
Les fortifications archaïque, hellénistique et tardo-antique de l'oppidum de Saint-Blaise. Tour de l'éperon sud. Crédits : © Jean Chausserie-Laprée / ville de Martigues

A la croisée de l’Histoire, de l’archéologie et de la mythologie, le magazine d’archéologie de France Culture s’y risque, à propos d’un site d'exception au cœur de la Provence, l’oppidum de Saint-Blaise et d’une nation gauloise oubliée de tous : les Ségobriges.

Carte dessinée du territoire des Ségobriges qui ont accueilli les phocéens avant la fondation de Marseille.
Carte dessinée du territoire des Ségobriges qui ont accueilli les phocéens avant la fondation de Marseille. Crédits : © Aquarelle Sandrine Duval

Un demi-siècle avant la création de Marseille des navires grecs sillonnaient déjà les côtes du Languedoc et de la Provence.

Site fortifié et vaste d’environ cinq hectares, Saint-Blaise serait une véritable cité, la capitale d’un peuple celtique les Ségobriges.

Les vestiges de la fortification archaïque (fin VIIe-VIe s. av. notre ère), vus en coupe à l'extrémité nord de l'oppidum de Saint-Blaise.
Les vestiges de la fortification archaïque (fin VIIe-VIe s. av. notre ère), vus en coupe à l'extrémité nord de l'oppidum de Saint-Blaise. Crédits : © Jean Chausserie-Laprée / ville de Martigues

L’élément fondateur de l’implantation ionienne et de la création de Marseille en 600 avant notre ère repose sur un mythe : le mariage merveilleux d'un jeune grec aventurier avec une belle celte, Gyptis. Mariage forcé à l’image de la Belle Hélène, c'est la princesse qui choisit son futur époux. Les récits d'Aristote et de Justin (Trogue-Pompée) relatent cette scène qui unie, dans un jeu d’alliance les Grecs et les Celtes. Certains chercheurs comme Didier Pralon, voient dans ce mariage une tradition s’inscrivant dans la tradition du Svayamvara indo-européen…

Évocation de la rencontre et de l’alliance de la princesse celte Gyptis avec le Phocéen Protis sur l’oppidum de Saint-Blaise, précédant la fondation de Marseille en 600 av. notre ère.
Évocation de la rencontre et de l’alliance de la princesse celte Gyptis avec le Phocéen Protis sur l’oppidum de Saint-Blaise, précédant la fondation de Marseille en 600 av. notre ère. Crédits : © Aquarelle Sandrine Duval

Pour autant, cette fameuse noce, et son banquet, en 600 avant notre ère, auraient-ils pu se dérouler à Saint-Blaise, donc à 40 km de la future cité grecque, et non pas sur les rives de Marseille, le Lacydon ? A l’encontre de Camille Jullian et de nombreux historiens, l’archéologue et conservateur en chef du patrimoine, Jean Chausserie-Laprée, dans un esprit gaulois, le pense fermement…

Fragment de "bol à oiseau" (fin VIIe. av. notre ère) issu de Grèce orientale (région de Clazomènes), mis au jour sur l'oppidum de Saint-Blaise.
Fragment de "bol à oiseau" (fin VIIe. av. notre ère) issu de Grèce orientale (région de Clazomènes), mis au jour sur l'oppidum de Saint-Blaise. Crédits : © Ville de Martigues

Histoire de Gyptis et Protis animée (proposée Par Juan de la Fontaine du Musée d'Histoire de Marseille).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

1ère diffusion le 5 janvier 2020.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......