LE DIRECT
Mari ou tell Hariri en 1936 et au début des fouilles : au premier plan, le temple D’Ishtar

Retour sur le temple d’Hishtar à Mari (Syrie)

30 min

Mari à tout prix !

Mari ou tell Hariri en 1936 et au début des fouilles : au premier plan, le temple D’Ishtar
Mari ou tell Hariri en 1936 et au début des fouilles : au premier plan, le temple D’Ishtar Crédits : © Armée française du Levant 1936

Aujourd’hui largement pillée, voire pour partie détruite, la grande cité de Mari, sur les rives de l’Euphrate fut découverte en 1933 au sommet du Tell Hariri, puis fouillée durant des décennies, par des missions françaises. Ses grands monuments, sa fameuse bibliothèque comme les exceptionnels objets qui y ont été découverts ont fait la réputation de cette grande cité du désert syrien. 

Vue aérienne du tell Hariri (Mari) depuis la vallée de l'Euphrate.
Vue aérienne du tell Hariri (Mari) depuis la vallée de l'Euphrate. Crédits : © Alain Saint-Hilaire

Le doute est l’indispensable moteur de la recherche, notamment de l’archéologie… 

Mari, chantier L : fouille des couches anciennes (env. 2950-2700)
Mari, chantier L : fouille des couches anciennes (env. 2950-2700) Crédits : © Mission archéologique de Mari, cl. JC Margueron, 2003

Directeur de la mission française de 1979 à 2004, Jean-Claude Margueron revient sur les fouilles anciennes, pour mieux réexaminer aujourd’hui l’un des plus fameux monuments de la ville mésopotamienne, refondé après la destruction de la ville par Naram Sin (2254-2218 avant notre ère) : le fameux temple de la déesse Ishtar. Ainsi sont désormais présent deux sanctuaires juxtaposés et l’habitat des prêtres.

Mari, section de l'enceinte intérieure de la Ville III (2250 env.-1760, conservée seulement en fondations.
Mari, section de l'enceinte intérieure de la Ville III (2250 env.-1760, conservée seulement en fondations. Crédits : © Mission archéologique de Mari, cl. JC Margueron, 1997
Mari, enceinte sacrée (env. 2500_2250 av. J.-C.)
Mari, enceinte sacrée (env. 2500_2250 av. J.-C.) Crédits : © Mission archéologique de Mari, cl. André Parrot, 1972.
Restitution du temple d’Ishtar (env. 2500-2250 av. J.-C )
Restitution du temple d’Ishtar (env. 2500-2250 av. J.-C ) Crédits : © Jean-Claude Margueron, dessin Narae Park, 2018.
Mari, enceinte sacrée (env. 2500-2250 av. J.-C.)
Mari, enceinte sacrée (env. 2500-2250 av. J.-C.) Crédits : © Mission archéologique de Mari, cl. André Parrot, 1972
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......