LE DIRECT
Vous avez 5 blablabla

"Avec la pj, ça va mieux"

3 min
À retrouver dans l'émission

On s'en doute.

Vous avez 5 blablabla
Vous avez 5 blablabla Crédits : Carol Yepes - Getty

Est-ce la réouverture des cinémas, des magasins et des terrasses ? Est-ce cette simplicité à se mouvoir dans les rues de notre grande et belle Capitale jusqu’à 21h qui me met dans cet état sautillant ? 

Je ne saurais dire, mais même les milliers de photos de croissant et de tasses de cafés, le retour des files d’attente interminables, n’ont pas atteint hier ma bonne humeur…
Et alors que j’en étais à humer l’air mouillé des pavés parisiens et à laisser couler ces gouttes de pluie dans mon cou comme si je redécouvrais l’eau froide, j’ai eu un rêve, oui, j’ai rêvé que peut-être, peut-être, bientôt allait aussi sonner la fin des réunions virtuelles… enfin, au moins de ce genre de petites phrases qui rendent plus pénible chaque téléjour qui passe (car le télétravail, c’est jusqu’au 9 juin) : “pardon, mais en ouvrant ton micro, ça va mieux”. 

Je sais, moi aussi je l’ai dit et je le dirais encore. Moi aussi, j’ai des problèmes de micro. Et bien sûr, si ce n’est plus ça, vous lirez toujours dans un mail “avec la pj, ça va mieux”. Parce que, oui, ça va toujours mieux avec la pièce jointe. 

C’est sûr que sans micro ni pj, ça ne peut pas aller mieux puisqu’il n’y a littéralement rien qui va, rien qui se passe. Voilà, alors que tout allait mieux hier, j’en suis venue à réfléchir à ceux qui ne pensent pas que c’était mieux avant, ou que ça va mieux, mais qui disent que ça irait mieux en faisant autrement.  

Ca va vraiment mieux ?

Celui qui dit ça, c’est vous, c’est moi, c’est nous tous. C’est d’ailleurs ironique parce que même ceux qui le disent y sont. Ils doivent d’ailleurs se détester à chaque fois qu’ils oublient de réactiver le son de leur micro ou d’ajouter un document à leur mail, puisqu’on a toujours l’impression qu’ils prennent un malin plaisir à dire ce fameux “ça va mieux” sous-entendu quand on fait les choses bien. 

Après tout, ils ont raison de le souligner, c’est une évidence que ça va mieux quand tout va bien, alors que ça va moins bien quand il manque quelque chose. Mais justement, est-ce que ça va vraiment mieux quand tout est bien fait ? 

Alors, vous me direz, quelqu’un dont on voit la bouche s’agiter sans bruit qui en sort, c’est drôle 2 secondes mais pas plus. "Ouvre-le ton micro, c’est quand même pas compliqué"...
Mais de là à se dire que ça va vraiment mieux quand on entend ce qu’on entend une fois le micro activé ? Pas toujours.
Et de là à dire que ça allait vraiment mal quand ça ne marchait pas ? Non plus. 

Au fond, ce qui est donc paradoxal, c’est que ça semble aller mieux non pas quand c’est bien fait, mais quand on dit, quand on se soulage à dire qu’il faudrait bien le faire. Et ce qui compte donc moins dans ce mieux-aller, c’est moins d’aller que d’en parler. 

"Cela va sans le dire"

Pourtant, ça ne va pas forcément mieux en le disant tout le temps, tout n’est pas toujours mieux quand on le dit, et surtout quand il s’agit d’évidence. 

En fait, c’est ça le problème : penser que dire, ce n’est pas seulement faire, mais c’est forcément mieux faire. En 1955, le philosophe anglais Austin, spécialiste du langage, a  prononcé une série de conférences rassemblées sous le titre : Quand dire c’est faire

Son idée : comprendre comment les énoncés performatifs, comme ce “oui” qu’on prononce lors d’un mariage, par le seul fait de leur énonciation, permettent d’accomplir une action. 

Mais est-ce vraiment le cas de “avec la pj, ça va mieux” qui n’accomplit aucune action mais sonne comme un ordre faussement bienveillant ? J’en doute. 

Et j’en doute tellement que j’en viens à envisager une contre-performance : ne rien faire. Ni micro, ni pj, juste écouter le doux bruit de la pluie contre ma vitre. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
2 min

À quoi pensez-vous ?

A quoi pense Rachel Khan ?
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......