LE DIRECT
ballon crevé

jpp

3 min
À retrouver dans l'émission

= J'en Peux Plus.

ballon crevé
ballon crevé Crédits : Richard Drury - Getty

Vous connaissez l’expression : “balayer devant sa porte", qui connaît plusieurs variantes “balayer devant sa porte avant de balayer devant celles des autres” ou “avant de critiquer les autres” ou encore “avant de regarder les autres”. Bref, peu importe, on a compris l’idée : avant de critiquer les autres, regarde ce que tu fais. 

J’aurais pu vous sortir un autre proverbe… il y en a tellement dans ce genre, qui nous font la morale et nous poussent à nous remettre en question avant de remettre en question les autres. 

Et c’est exactement ce genre de proverbes que je me dis à chaque fois que je remets ces autres en question, soit à peu près une dizaine de fois dans la journée.
Et c’est exactement ce que je me suis dit hier alors que je recevais ce message uniquement composé de trois lettres : “JPP”. Traduction “J’en peux plus”. 

Alors, je sais, ça fait beaucoup d’expressions en moins d’une minute. Mais voilà l’information à retenir : hier, j’ai reçu un message me disant “J’en peux plus”, et en le recevant, je me suis dit, et c’est un comble, “J’en peux plus de ces “J’en peux plus””, qu’on dit à tout bout de phrases, de textos et de mails. 

Et en même temps, moi-même, je le dis tout le temps, parce que j’en peux plus non plus. Je devrais donc balayer devant ma porte, mais comme on n’en peut tous plus, pourquoi balayer devant sa porte, alors qu’on ne fait que ça et qu’on n’en peut donc plus du tout. 

SOS sans détresse

J’ai une petite idée sur la cause de ces "j'en peux plus" : la pandémie, tout ça, tout ça. Mais, en fait, je crois qu’on le dirait tout autant, même sans le covid.
Je le disais avant et tout déjà me mettait dans un état littéralement pas possible, et je n’en pouvais donc déjà plus. 

Au fond, je crois que ce n’est pas tant une question de causes : qu’est-ce qui fait que je n’en peux plus ? mais une question d’expression justement : qu’est-ce qui fait que je dis que je n’en peux plus ? 

Car pensez-y, à chaque fois que vous le dites (si si je suis sûre que vous le dites aussi ou vous dites peut-être “je suis au bout du rouleau” ou un tout simple “je suis à bout”, ce qui revient au même) : eh bien, à chaque fois, vous exprimez un ras-le-bol général et sans objet, vous lancez une sorte de SOS. 

Mais un SOS vague et pas urgent, un SOS de non-détresse ou de pas-encore-détresse, un ras-le-bol qui ne déborde jamais et reste au ras-du-bol. Et c’est bien le paradoxe : quand on dit “j’en peux plus”, eh bien c’est qu’on en peut encore. 

Jusqu'au jour ça craque... 

Jusqu'au jour où on craque... mais à ce moment-là, on ne dit plus rien. On craque. De là, cette question : à quoi sert de dire “j’en peux plus” puisqu’on en peut encore et que quand on en pourra plus, on ne le dira plus ? Qu’est-ce qu’on veut faire entendre quand on dit ça ? 

Est-ce une manière de se donner du courage avec des mots, de rendre acceptable notre impuissance ? Est-ce une manière de jouir de l’insatisfaction, comme on prend plaisir à se plaindre ? Ou alors est-ce une manière de prévenir son interlocuteur, comme si on se faisait le lanceur d’alerte de ce qui nous insupporte ? 

En fait, le problème avec ces “j’en peux plus”, c’est moins de ne pas en pouvoir que de ne PLUS en pouvoir : on ne parvient pas à percevoir la limite qu’ils désignent et qu’il s’agirait de ne pas franchir. Et le fait de le dire beaucoup ne rend pas la limite plus visible, mais souvent plus imperceptible encore. 

Dans son Autobiographie philosophique, le psychiatre Karl Jaspers dit ceci : 

“ L'homme ne prend conscience de son être que dans les situations limites”. 

Mais pour prendre conscience de son être, encore faut-il connaître cette limite où on n’en pourra vraiment plus.
Et à force de répéter “j’en peux plus”, on prend surtout conscience de ce que l’on ne parvient pas à faire, mais pas vraiment de son être.
Et voilà : encore une fois, on va devoir balayer devant chez soi. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......