LE DIRECT
Hannah Arendt chez les anti-masques

Hannah Arendt chez les anti-masques

3 min
À retrouver dans l'émission

Que faisait donc une citation d'Arendt chez les anti-masques ?

Hannah Arendt chez les anti-masques
Hannah Arendt chez les anti-masques Crédits : Ada Yokota - Getty

Ils étaient entre 200 et 300 à protester samedi après-midi contre le port du masque, y voyant, je cite, “la porte d’entrée vers la dictature mondiale”, le symbole liberticide, le signe de la “tyrannie médicale”, d’un Etat menteur et totalitaire, “collabo” qui tire les ficelles de la planète aux côtés des grandes entreprises pharmaceutiques. Et parmi ces centaines de personnes, hurlant à la liberté, une banderole citant la philosophe Hannah Arendt connue pour ses textes sur le totalitarisme. 

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez. »

Une citation étonnante... déjà, parce qu’on s’attend rarement à voir des citations de philosophes utilisées comme slogan dans des manifestations, qui plus est, des citations de cette longueur sur une banderole… mais passons le problème de lisibilité d’une telle phrase dans un rassemblement bruyant… car au fond, qu’y a-t-il d’étonnant à voir citée Hannah Arendt ? 

Oeuvre, usage et contexte

Suractualisée, surexploitée, depuis plusieurs années et dans tous les sens, notamment cette citation (retaillée et qui provient d’une interview de 1974) pour dénoncer le phénomène des fake news, Arendt semble appartenir à tout le monde, et à n’importe quel bord. On pourrait d’ailleurs s’offusquer de ces usages divers voire opposés, vouloir recontextualiser les propos d’Arendt, les expliquer par son oeuvre… 

Mais après tout, pourquoi ? Pourquoi, quand il suffit de regarder la contradiction qu’il y a entre la citation elle-même et le fait de brandir cette citation ? Quand ce qui est étonnant, ce n’est pas tant l’usage de cette phrase d’Arendt par rapport à son oeuvre, mais son usage par rapport au contexte où elle surgit désormais ?
Quand ce qui est étonnant, c’est de s’inquiéter de la disparition de la croyance et de l’opinion, en citant Arendt, quand justement on la cite seulement pour soutenir une opinion et une croyance, sur une place publique ou un réseau social ? Mais pourquoi donc s’inquiéter de ne plus pouvoir opiner quand on ne fait justement qu’avoir une opinion et l’exprimer ?

Le paradoxe de l'opinion

Le paradoxe est dans le fait de citer Arendt qui déplorait la disparition de la croyance et de l’opinion comme les signes du totalitarisme, alors qu’il n’est question que de ça aujourd’hui : de croire et d’opiner, et il n’est question que de ça dans ces rassemblements anti-masques, mais aussi chez tous ceux qui la citent en pensant bien faire : de croyance et d’opinion. 

Hannah Arendt a eu le chic de valoriser l’opinion, contre la tradition philosophique, comme une capacité en tant que telle de jugement, de pensée et d’action. Mais, je me demande, que dirait-elle face à une telle massification de l’opinion et de la croyance où celles-ci valent bien connaissance et science, mise en garde et analyse ? Dirait-elle encore que l’on pense, qu’on juge et qu’on agit vraiment, seulement avec des opinions et de vagues citations d’elle ?

C’est là tout le problème : comment donc valoriser une opinion, comment la rendre fiable et digne ? Car le problème, ce n’est pas l’opinion en tant que telle, ce n’est pas la croyance en tant que telle, non : c’est le fait de n’avoir que ça et de les rendre audibles, valables, justifiables en leur accolant n’importe quelle citation un peu intéressante, en pensant que le nom de n’importe quel penseur fera bien l’affaire.  

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......