LE DIRECT
Le nouveau salut, le coude

Et si Adam Smith avait parlé de "coude invisible" (et non de main invisible) ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Avant le covid, on se serrait la main, on toussait dans sa main et on poussait les portes avec sa main. Mais maintenant ? Que nous reste-t-il ? Le coude !

Le nouveau salut, le coude
Le nouveau salut, le coude Crédits : Maskot - Getty

Aujourd'hui : le coude, puisque mercredi dans ce même studio, j’ai assisté, entre le producteur et les invités, non pas à un “au revoir” de loin ou à un hochement respectueux de la tête, gestes barrières obligent, mais à ce qu’on pourrait appeler une salutation de votre complexe articulaire synovial qui relie votre bras à votre avant-bras, un check de votre articulation olécranienne... ou plus simplement, appelons-le : un salut du coude. 

Contre toute attente, l’année 2020 n’aura pas été la pire du monde pour tout le monde, car dans cette histoire, celui qui a sorti son épingle du jeu : c’est bien le coude. Pensez-y : désormais, on tousse dans son coude, on se dit bonjour avec le coude, et on pousse les portes avec son coude. Lien à l’autre, lieu refuge et moyen d’action, le coude semble avoir fait chuter la main, bien trop propice à la contamination, de son piédestal. Mais le coude peut-il être vraiment à la hauteur ? 

De la main au coude

La question se pose, car si on regarde les grandes théories philosophiques, figurez-vous que la main est beaucoup plus qu’une partie incontournable de notre anatomie. Assez classiquement, Aristote en faisait un outil, mais la main, c’est aussi le toucher, la caresse, Emmanuel Levinas ou Maurice Merleau-Ponty le diraient mieux que moi, et puis, c’est la main invisible d’Adam Smith ou l’idée à la fois économique et politique selon laquelle chacun contribuant à son intérêt personnel contribue pourtant au bien commun… 

Mais imaginez avec un coude : comment se toucher avec un coude, se consoler, caresser ? Peut-on passer un accord par le coude comme on se serre la main ? Peut-on s’engager avec nos articulations olécraniennes comme l’atteste une poignée de mains ? Et Adam Smith aurait-il parlé de “coude invisible” ? quelle image peut incarner un coude, certes point crucial du bras, dans la répartition des richesses et des rôles sociaux ? 

Alors, c'est vrai, le coude assure désormais autant le lien à soi qu’aux autres, tout comme il assure le lien entre l’avant-bras et le bras, mais quel type de lien ? Si la main permettait d’exprimer le lien de soi à l’autre, le coude peut-il faire ça, avec autant de tact, de délicatesse, d’expressivité ? 

Se serrer les coudes 

C’est tout le problème. S’il ne nous reste désormais plus que le coude dans nos relations à l’autre, pourquoi tout de suite envisager qu’il ne permettrait qu’un moindre contact à l’autre, rigide, rapide et insensible ? pourquoi penser qu’une caresse du coude vaut moins que celle de la main ? et pourquoi Adam Smith n’aurait-il pas pu, finalement, parler de “coude invisible”...? 

Car, quand y pense, le coude, c’est l'articulation, c’est précisément ce qui fait la soudure entre des membres distincts, ce qui en garantit aussi la fluidité, sans autorité ni douleur. Et Smith, s’il avait remplacé main par coude, aurait pu avoir une vision plus solidaire et moins transcendante de la société, non plus conduite par une main toute-puissante mais dissimulée, mais orientée et aidée par un coude solide et franc.
N'oublions pas : on donne un coup de coude pour signifier à quelqu’un une forme de complicité, on se serre les coudes avec plus de solidarité qu’on se serre la main, et être au coude à coude relève d’une forme d’égalité. 

Au fond, cet investissement inopiné du coude a quelque chose de la bonne nouvelle : enfin, les poignées de main solennelles et directives ont laissé la place à des manières d’être et d’interagir beaucoup moins apprêtées, plus décontractées, avec moins de manœuvre et de manipulation possibles. Et si, pour continuer avec ces bonnes vieilles expressions, l’habilitation du coude nous laissait enfin les coudées franches ?

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......