LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
C'est reparti pour un tour !

Confinement saison 2 : comme une impression de déjà-vu ?

4 min
À retrouver dans l'émission

C'est reparti pour un tour de confinement ! Vous aussi, vous avez cette impression de déjà-vu ? Est-ce forcément le signe que tout se déroulera comme le 1er confinement ?

C'est reparti pour un tour !
C'est reparti pour un tour ! Crédits : CSA Images - Getty

Alors voilà, c’est reparti pour un tour. C’est reparti pour 4 semaines de confinement. On pourrait dire, alors même que la situation reste exceptionnelle, qu’on connaît la chanson, qu’on commence à s’habituer, qu’on va reprendre notre routine de télétravail, ce jogging tant porté (et qui nous avait manqué), notre tasse à café, les attestations à remplir, les groupes WhatsApp et (je ne l’espère pas) les apéros Skype. 

On ne va pas se mentir : le confinement saison 2, à peine débuté et malgré son côté incroyable et exceptionnel, a paradoxalement quelque chose d’attendu et ce goût de réchauffé. Et alors que j’étais en train de déterrer mon fameux jogging, j’ai eu ce qu’on appelle, et ce que Michel Sardou appelle et décrit si bien dans sa chanson "Déjà-vu". 

De Bergson à Sardou... à nous

Je ne suis pas fan de Michel Sardou, mais quand les mots tombent juste, il faut le dire et c’est le cas dans cette chanson sobrement intitulée “déjà-vu”. “Etait-ce en rêve, était-ce en vrai ? Je sais d’avance que je savais”... on dirait presque du Henri Bergson en 1908 alors qu’il décrivait le même phénomène mais dans ces mots : 

“Brusquement, la conviction surgit qu’on a déjà vu ce qu’on voit, déjà entendu ce qu’on entend, déjà prononcé les phrases qu’on prononce – qu’on était là, à la même place, dans les mêmes dispositions, sentant, percevant, pensant et voulant les mêmes choses”. 

Comme quoi de Bergson à Sardou jusqu’à nous, il n’y a même pas un pas. Et force est de constater qu’avec ce 2ème confinement, on a nous aussi l’impression, je cite, de “revivre jusque dans le moindre détail quelques instants de sa vie passée”. 

Pourtant, doit-on voir dans ce nouveau confinement une simple répétition du passé ? une réminiscence d’un instant vécu mais révolu ? et peut-on dire, comme le dit Sardou, qu’on sait d’avance ce qu’on savait, qu’on aimera autant notre jogging, qu’on détestera autant les apéros Skype et qu’on sera autant épuisé de laver les mêmes casseroles sans respirer l’air frais ni voir ses amis ? 

C’est tout le problème : le déjà-vu a cette fâcheuse tendance à nous laisser penser que tout est pareil, que tout a été et que tout sera pareil. Mais alors comment faire la différence entre le passé et l’avenir si tout est pareil, entre le confinement saison 1 et le confinement saison 2 si tous les épisodes se ressemblent ? 

Il y a "déjà" et il y a "vu"

La question se pose : le déjà-vu est-il la preuve qu’on sait déjà tout ? qu’on a déjà tout vécu ? qu’il n’y aura du coup plus aucune nouveauté, pas même un brin de liberté ? 

C’est là, je crois qu’il faut revenir, non pas à Sardou, mais à Bergson. Car, à propos du déjà-vu, voici ce qu’il remarque : que cette impression n’a pas le goût d’un souvenir qui a été, mais d’un souvenir qui est, qui est en train de se passer. C’est, nous dit-il, un “souvenir du présent”. 

Et ça, c’est passionnant : car quand on ressent du déjà-vu, on pense alors qu’on ne fait que revivre au présent quelque chose de passé, et que rien de neuf ne pourra advenir. Et voilà qu’on prête beaucoup trop d’attention au “déjà” et pas assez au “vu”. 

Alors, oui, on a déjà vécu ce moment, on a déjà connu un confinement : mais tout était alors trop neuf, trop inédit pour qu’on puisse tout en observer, tout examiner, tout voir. Imaginez un peu : voilà l’occasion de véritablement voir et vivre cet événement, de repérer ce qu’on n’avait pas pu apercevoir et d’agir un peu plus en connaissance de cause. Je sais que c’est là une maigre consolation… mais je crois que c’est déjà-ça !

CHANSON : Michel Sardou, "Déjà-vu"

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......