LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

A chacun son voyage

1h
À retrouver dans l'émission

Tokyo
Tokyo
Tokyo © Daphné Abgrall / R.F **Choisir son voyage et sa manière d'être ailleurs, de se fondre dans l'ambiance d'une ville ou au contraire prendre plaisir à rester un observateur, un "étranger", telles seront les questions que posera ce carnet nomade à partir de trois auteurs pour qui le voyage est devenu une manière de vivre et de comprendre le monde mais aussi plutôt que de se disperser : de se rassembler. A partir des autres.** Régine Robin aime les Mégapoles : Buenos-Aires, Londres, Los Angeles, Tokyo. Elle aime aller jusqu'au bout des lignes de métro, elle aime le vacarme et les embouteillages, elle y puise la poésie de la foule, de l'enchevêtrement des signes, des pulsations, elle aime avant tout le battement du monde et la liberté de mêler les temps et les lieux. Jean-Noël Pancrazi s'est attaché depuis quelques années à la République Dominicaine. Il y a trouvé un motif, non seulement littéraire mais de lien profond à la réalité. Une réalité dure, terrible où l'enjeu est de vivre avant tout, de se débrouiller jusqu'au lendemain, de sortir des frontières, de vaincre la maladie. Ici, à Montecristi, à la frontière d'Haïti, c'est autour d'un enfant nommé Chiquito que le récit prend forme, un enfant contaminé lui aussi par le parasito, un effet de ces déchets toxiques scandaleusement abandonnés ici. C'est un livre de colère et de révolte, mais aussi de grande tendresse. De livre en livre, de voyage en voyage, on suit la quête de Jean-Noël Pancrazi, on la voit s'affiner et sa phrase devient majestueuse car elle englobe le passé et le présent, retourne vers l'Algérie et revient dans ce point du monde en nous posant des questions essentielles, lucides. Sur la misère, sur l'écologie, sur la corruption, sur l'amour, sur le pouvoir de l'argent. Enfin, pour refermer ce carnet nomade, Paul Fournel fera l'éloge, lui, du vélo, de cette façon de traverser le monde à découvert, en filant sur les routes, en une espèce d'hymne à la liberté et à l'endurance puisqu'il rend également hommage à tous les grands coureurs cyclistes de notre histoire....
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......