LE DIRECT

Le désert entre les lignes

1h
À retrouver dans l'émission

Entres les dunes de Djanet et l'oasis de Timimoun, le carnet nomade ouvrira ses pages pour retrouver tous ces moments quotidiens passés en Algérie avec les touaregs et les habitants de Timimoun. J'écoute et je me souviens de chaque geste, chaque phrase, chaque musique. Le désert est une école d'humilité, de résignation, de frugalité et d'endurance, dit Théodore Monod. "Mon coeur est ouvert comme la mer", dit le chant touareg composé par Baly, l'homme en vert qui ne quitte jamais son luth et qui raconte ici sa vision du désert. Au bout de la nuit, guidée par une lumière au fond de la dune, je pousse une porte de branchages et la cérémonie est déjà commencée. Les hommes chantent, psalmodient, se balancent, les yeux fermés, la musique et les claquements de mains accompagnent cette grande tradition de l'Ahelil. Les femmes sont de l'autre côté, dans le noir, elles guettent, elles n'entrent pas dans le cercle des hommes. Le vertige me prend, le désert irradie de ses forces, j'aime être là, avec eux, j'aime suivre tout ce que je ne connais pas : le désert parle entre les lignes, à demi-mot et j'essaie de recueillir sa langue, sa forme, sa beauté.

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......