LE DIRECT

Pierre Verger

1h
À retrouver dans l'émission

C'est à partir de l'exposition organisée à l'Hôtel Sully du Musée du Jeu de Paume en partenariat avec la Fondation Pierre Verger à Salvador de Bahia que le carnet nomade se propose de tracer le portrait de ce photographe qui a travaillé entre l'ethnographie et le documentaire et qui a eu une vie totalement libre et insolite.

Pierre Verger est né à Paris en 1902, il s'initie à la photographie presque par hasard, en 1932. A partir de cette découverte, il fera de nombreux voyages, en Polynésie sur les traces de Gauguin d'abord, puis il rencontrera la bande du musée ethnographique de Chaillot qui est devenu plus tard le Musée de l'homme, Marcel Griaule, Michel Leiris, Paul-Emile Victor, et avec ses amis de la Bande à Prévert, il ira souvent au Bal Nègre de la rue Blomet qui déclenchera chez lui un désir d'ailleurs. D'autres voyages s'annoncent alors, l'Afrique, Haïti, Cuba, et le Brésil, où il vivra jusqu'à sa mort en 1996, à Salvador de Bahia. C'est au Brésil qu'il a été initié à la confrérie des Candamblé et qu'il a changé d'identité. Il s'appelait désormais Fatumbi. Ses photos racontent son Brésil, et le regard particulier qu'il portait sur les corps, les paysages et les visages reste un des regards les plus extraordinaires de l'histoire de la photographie. Le Brésil aura été pour lui une vraie révélation et c'est sur ces photos de rites initiatiques que le carnet nomade s'arrêtera particulièrement, pour essayer de donner à voir l'intimité et la complexité du regard de Pierre Verger.

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......