LE DIRECT

Sabine Audrerie : Un ange à ma table

3 min

En 1990, Jane Campion (la réalisatrice néo-zélandaise qui a ouvert le 67ème festival de Cannes mercredi 14 mai comme présidente du jury), portait à l'écran l'adaptation de Un ange à ma table , l'autobiographie de sa compatriote Janet Frame. Un film qui a marqué tous ses spectateurs et dont Michel Ciment explique l'importance cruciale au sein de l'oeuvre de la cinéaste dans le livre qu'il lui consacre aux éditions des Cahiers du cinéma. L'autobiographie de Janet Frame, parue en trois volets entre 1982 et 1984, reparaît ces jours-ci en collection de poche : l'occasion de (re) découvrir cette oeuvre exceptionnelle, un récit d'enfance poignant où une petite fille étrange se fraye un chemin vers l'âge adulte en portant ses yeux singuliers sur le monde. Aimée mais souvent rejetée, la jeune Janet devait connaître une plus violente stigmatisation encore, dans un internement psychiatrique à l'âge de 21 ans, duquel la littérature et le métier d'écrivain la sauveront in extremis. S.A. la fiche du livre sur le site de l'éditeur http://www.joellelosfeld.fr/ouvrage-964653-ma_terre__mon_ile.html un entretien avec Michel Ciment au sujet du travail de Jane Campion à l'occasion de la parution de son livre d'entretiens avec elle http://www.la-croix.com/Culture/Cinema/Jane-Campion-n-en-fait-qu-a-sa-tete-2014-05-14-1150129

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......