LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Il est venu le temps des poubelles

3 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette chronique, j'ai été retardé d'un jour à cause du retour de « qui vous savez »... (c'est un peu comme dans Harry POTTER, on a déjà tellement entendu son nom en 3 jours qu'on n'ose plus le prononcer en public de peur de se faire lyncher, notamment par des collègues de travail dont les horaires de réveil très/oserai-je dire TROP matinaux dérèglent les rythmes circadiens, et par conséquent, l'humeur qui devient particulièrement instable, je vous en reparlerai à l'occasion de la journée mondiale du sommeil)

Je vais donc vous parler du Sommet exceptionnel de l'ONU sur le climat qui s'ouvre aujourd'hui, deux jours après les manifestations partout à travers le monde, en tout dans 158 pays, avec plus d'un demi-million de personnes qui sont descendues dans la rue pour exprimer leur crainte face à l'urgence climatique.

pollution sur les côtes de Guyana
pollution sur les côtes de Guyana

Il faut dire que le tout dernier rapport, qui date de dimanche, rapport produit par le Global Carbon Project, le GPC, n'est pas très rassurant pour notre avenir, ni pour notre santé.

Selon ce rapport, les émissions de dioxyde de carbone correspondent, pour l'année 2013, au worst case scenario, le pire des quatre scénarios envisagés par la communauté scientifique, en atteignant la quantité record de 39 milliards de tonnes de CO2 relâchés dans l'atmosphère, la Chine et les États-Unis en tête... Pour ce qui concerne la Chine, le GPC estime que d'ici 5 ans, le pays rejettera dans l'atmosphère plus de CO2 que les États-Unis, l'Union Européenne et l'Inde, cumulés.

Voilà, histoire de bousiller votre optimisme pour la journée... mais attendez, j'en ai encore un peu sous le coude...

Face à cette situation, l'état du Texas a trouvé la solution. Il suffit, tout simplement - vous allez voir, les solutions les meilleures sont parfois les plus simples - de réécrire les manuels scolaires, pour y incorporer quelques lignes en plus sur le changement climatique ; lignes qui stipulent que ce changement est naturel, et que le climat va se rétablir tout seul, que la Terre va finir par se refroidir d'elle-même dans quelques années... combien on ne sait pas, mais il suffit d'être patient, ça va bien finir par arriver.

Tout ça, pour des élèves de 11/12 ans.

Ah, et j'oubliais de vous préciser que cette opération a été financée par le Heartland Institute, un think tank conservateur fondé par des magnats du pétrole. Voilà, juste à titre indicatif.

Alors, s'il est impossible de nier que ces théories, qu'on appelle pudiquement climato-sceptiques, ont cours dans les milieux ultra-conservateurs, rappelons donc l'autre théorie, la théorie inverse qui a celle-là la faveur d'un plus grand nombre de scientifiques.

Le prix Nobel Paul CRUTZEN estime que, depuis le début de l'époque industrielle, soit environ depuis un siècle et demi... nous sommes entrés dans une nouvelle ère géologique, l'anthropocène - pour anthropos, l'être humain dont l'activité est telle qu'elle a irrémédiablement transformé le système terrestre. Le biologiste français Maurice FONTAINE avait lui trouvé une autre terminologie : le molysmocène, traduisez l'âge de la pollution, parce que quel que soit notre avenir, sur cette planète ou ailleurs, les explorateurs d'un futur lointain et hypothétique, à la recherche de nos traces à nous, maintenant, du début du 21ème siècle... ce ne sont pas des fossiles qu'ils trouveront, ou la Statue de la Liberté à moitié enfouie dans le sable. Non, ce que notre ère laissera à la postérité, c'est avant tout des déchets.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......