LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La politique dans le nez

3 min
À retrouver dans l'émission

Vous savez que l’attirance physique pour quelqu’un, ce n’est pas qu’une question de physique ou d’intellect. Il y a aussi une question, centrale, souterraine, primitive d’attirance par l’odorat... ce qui nous ramène à notre condition animale, de mammifère évolué, de BÊTE, quoi.

Ce qui a donné lieu, vous vous en souvenez peut-être, à ces « phéromones party », des sortes de speed dating, où les participants se retrouvent par affinités olfactives. En gros, vous arrivez, sniffez un t-shirt ou un sac de linge sale à l’aveugle… oui oui… et si la fragrance naturelle du sac de linge sale vous fait tourner la tête, et bien on vous oriente vers son ou sa propriétaire, libre à vous ensuite de conclure, ou non.

Molécule d'androstadiénone
Molécule d'androstadiénone

Et bien figurez-vous qu’il en irait de même pour les opinions politiques, c’est une étude qui a été publiée dans The American Journal of Political Science. Laissez-moi vous expliquer…

Une chercheuse a réuni un certain nombre de participants en leur demandant de se classer en fonction de leurs orientations politiques ; aux Etats-Unis, sur un choix binaire : plutôt libéral ou plutôt conservateur.

Les participants ont été renvoyés chez eux, avec des consignes strictes : pas de parfum, pas de nourriture épicée, pas d’alcool, pas de déodorant, rien qui pourrait altérer leur odeur naturelle pendant 24h. A l’issue de ces 24h, ils ont restitué des petits morceaux de gaz imprégnés de leur odeur axillaire… sous les bras donc.

Et ces morceaux de gaze ont été donnés à sentir à un échantillon d’un peu plus de 120 personnes… oui ça a l’air dégoutant comme ça, mais écoutez bien : ces sniffeurs, à qui ont avait demandé également leurs opinions politiques, ont dû classer ces odeurs par ordre d’attirance.

Et bien figurez-vous que naturellement, ces personnes sont plus attirées par l’odeur des gens qui ont les mêmes opinions politiques qu’eux. Cce qui expliquerait, entre autres, pourquoi nous nous mettons plus facilement en couple avec des gens qui votent à peu près comme nous. Mais là où mon cerveau, dopé aux phéromones, n’a fait qu’un tour, c’est que dans le même temps, figurez-vous qu’un jeune élève ingénieur français, Guillaume ROLLAND, était en finale d’un concours d’invention, le Google Science Fair - bon, finale qu’il a ratée - mais son invention, couplée à cette étude, ouvre des perspectives qui m’ont fait tourner la tête.

L’invention de Guillaume ROLLAND, c’est un réveil olfactif. En gros, vous glissez une capsule, et au lieu d’être réveillé chaque matin, par exemple, par Gloria GAYNOR qui hurle qu’elle va survivre, ce qui est un poil agressif, et bien vous pouvez ouvrir les yeux à la douce fragrance du café chaud, de la menthe, des viennoiseries.

Imaginez un peu la combinaisons des deux. Par exemple, vous Marc, vous pourriez, dans un futur proche, décider que lorsque vous recevez un homme ou une femme politique de droite. Pour vous mettre en condition, vous vous réveillez avec un parfum UMP, on pourrait peut-être même envisager de glisser une capsule « odeur de gauche » tous les matins dans la chambre de son enfant adolescent si on sent qu’il est en train de filer un mauvais coton idéologique, voire d’imposer des réveils senteur écolo aux grands dirigeants de ce monde pour lutter contre le réchauffement climatique.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......