LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La surpopulation, ça pique !

3 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la communauté internationale se divise sur le pic pétrolier, d'autres pics ont été franchis dans l'indifférence générale : les pics alimentaires. Or compte tenu de l'augmentation exponentielle de la population, il va devenir de plus en plus difficile, voire impossible, de continuer à nourrir l'humanité entière.
On serait à la télé, dans les années 80, je sortirais ma palette graphique pour vous tracer des courbes à tire-larigot avec des couleurs criardes et vous faire une démonstration un peu à la Valéry GISCARD D'ESTAING vous vous souvenez, avec son tableau et ses histogrammes... bref, ce serait tout à fait édifiant et vous seriez, pour une fois, estomaqué par la cohérence de mon raisonnement et de ses applications visuelles.

Soylent Green is people
Soylent Green is people Crédits : tjdewey

Manque de bol, on est à la radio, il va donc falloir que je vous cause statistiques et histogrammes, mais sans faire de dessins, ça va être un peu plus balaise... mais c'est pas grave, je relève le défi (un peu d'encouragements s'il vous plaît, merci).

Vous aviez parlé ici même, il n'y a pas si longtemps, des problèmes liés à la production de pétrole, avec le cours qui s'effondre en ce moment et la fameuse question du « peak oil », le « pic pétrolier », ce moment sur lequel personne n'est d'accord, on parle de 2008 pour la production de pétrole dit « conventionnel », mais tout change depuis l'exploitation des huiles de schiste ou des sables bitumineux... ce pic pourrait survenir cette année, en 2015, mais personne n'est d'accord, donc... toujours est-il qu'à partir de ce pic, la production de pétrole va décroître puis tout le monde va être bien embêté pour dire ça poliment, parce que ce n'est pas au rythme où on développe les énergies de substitution qu'on va s'en sortir.

Voilà donc qui agite la communauté scientifique, industrielle, politique... bref, à peu près tout le monde à la surface du globe. Alors qu'à côté du « peak oil », il y a d'autres pics dont les dates sont tout à fait connues. Calculées, établies, même, et dont on parle pourtant assez peu.

Il s'agit du « peak food ». Du pic alimentaire. Et c'est autrement plus inquiétant.

Qu'est-ce que c'est que ce pic alimentaire ? Eh bien si l'on prend en considération 21 types d'aliments de base, consommés par la population de la planète entière : il s'agit de céréales comme le blé, le riz, le soja, le maïs, le sorgho, les millets mais aussi les légumes au sens large du terme, les légumes racines comme les pommes-de-terre, les produits laitiers, les œufs et plusieurs types de viande comme le bœuf, le poulet et le poisson.

Sur ces 21 aliments de base, 16 ont atteint leur pic de production entre 1988 et 2008.

Le riz en 1988. Les œufs en 1993. Le lait et le blé en 2004. Le poulet en 2006. Le soja en 2008. Etc.

Quand on parle de pic de production, cela ne veut pas dire que la production de ces aliments a commencé à décroître mais que l'augmentation de la production a atteint son maximum. La courbe continue d'augmenter, mais plus doucement. C'est le premier signe d'un plafonnement à venir.

Je vous voir venir, vous allez me dire que tant que ça continue d'augmenter, tout va bien ; puisque la population augmente aussi, y'a pas de problème.

Eh bien si, justement, il y a un problème majeur. C'est que la population, elle, augmente de façon exponentielle. Exponentielle, vous savez, ce sont ces courbes qui tendent de plus en plus vite vers l'infini.

Or, la nourriture, elle a déjà commencé à plafonner comme je vous l'indiquais à l'instant. Par ailleurs, il n'y a pas que la population qui augmente, il y a aussi le niveau de vie, notamment dans les deux pays les plus peuplés, l'Inde et la Chine, ce qui fait que d'ici 2050, alors que nous ne serons « que » 3 milliards de plus - autour de 10 milliards, donc - il faudra à l'espèce humaine le DOUBLE de nourriture par rapport à aujourd'hui.

Et notamment à cause de, je vous le donne en mille... et oui, à cause de la viande, qui est de plus en plus consommée par ces classes moyennes en Inde et en Chine notamment, et qui demande infiniment plus de ressources, d'énergie, et donc génère infiniment plus de pollution, etc. etc. vous connaissez le cycle infernal.

Donc à moins qu'on en arrive à Soleil Vert d'ici 2050... nous sommes face à un sérieux problème de courbes, et au lieu de se crêper le chignon sur le « peak oil » passé ou à venir, nos chers et bons dirigeants feraient bien de se préoccuper, et rapidement, du « peak food » que nous avons franchi. Et vous, Marc, vous feriez vraiment bien de réduire la viande, je n'ai pas DU TOUT envie de vous manger quand vous serez mort.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......