LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La vengeance de la Planète X

3 min
À retrouver dans l'émission

Les scientifiques ont parfois le chic pour trouver des noms de code qui sonnent comme des film de série Z à la Ed Wood, ou pire, comme une émission de télé des frères Bogdanov.

La planète X n'en est pas moins une vieille lubie, on pourrait dire une vieille lune, une sorte de fantasme d'astronome qui remonte au milieu du 19ème siècle. En 1846, Neptune est observée pour la première fois, mais il reste aux confins de notre système des perturbations qui laissent entendre qu'il y a encore une planète, une 9ème.

En 1930, l'astronome Clyde TOMBAUGH découvre Pluton. Problème: Pluton est bien trop petite par rapport à ces perturbations. Pour les expliquer, il faut une GROSSE planète qu’aucun astronome ni télescope n'arrive à repérer.

Y a-t-il une Planète X ?
Y a-t-il une Planète X ?

C'est cette fameuse Planète X.

On arrive en 1989, la sonde Voyager 2 arrive au bout du système solaire et survole Neptune, ce qui permet de recalculer sa masse: elle serait en fait un peu moins grosse que prévu. Et cette réduction de taille permet d'expliquer les perturbations résiduelles dont je vous parlais tout à l'heure. En clair, c'est la fin de la théorie d'une autre planète géante invisible.

Bye bye la Planète X, et puis quelques années après bye bye Pluton aussi, qui perd son statut de planète pour être rétrogradé au statut de planète naine au même titre que d'autres gros objets de la ceinture de KUIPER. La ceinture de KUIPER, c'est ce gigantesque champ d'astéroïdes qui gravite derrière Neptune.

Bouclé, plié donc : le système solaire compte 8 planètes un point c'est tout: 4 telluriques, des planètes rocheuses que sont Mercure, Venus, la Terre et Mars. Et 4 géantes gazeuses, Jupiter, Saturne Uranus et Neptune.

Mais, avec un tel nom de mauvais film de science-fiction, la Planète X n'a pas dit son dernier mot. C'est un peu « Le retour de la Planète X », ou pourquoi pas « la résurrection de la Planète X », ça ajoute un petit côté zombi.

Des observations récentes de deux astronomes américains relancent la théorie d'une planète géante invisible au télescope qui se cacherait quelque part au bout de notre système...

Il y a derrière la ceinture de KUIPER un certain nombre d'objets en orbite. La plupart du temps ce sont des petits amas de glace et de méthane, très loin du soleil, et bien ces deux chercheurs américains viennent de mettre en évidence que deux de ces petits astres, ainsi que 10 autres astéroïdes, ont des orbites qui sont quasiment tous dans le même alignement.

Normalement, les orbites de ces astéroïdes devraient être aléatoires, sauf, sauf, si Planète X il y a... c'est à dire un corps massif, une planète, dont la masse, l'attraction perturbe l'orbite de ces astéroïdes autour.

Voilà donc revenue la théorie d'une planète qui aurait entre 2 et 15 fois la taille de la terre qui graviterait à une distance entre 200 et 300 Unités Astronomiques du soleil, (Neptune n’est qu’à 30 UA) et qu'on ne voit pas.

Alors pourquoi me direz-vous ne la voit-on pas cette fichue Planète ?

C'est pas faute d'avoir cherché. Le problème, c'est qu'à cet endroit du système solaire, je me répète, mais on est très très loin du soleil. Il y a donc très très peu de lumière: il faut non seulement un télescope très très puissant, et surtout un joli coup de bol pour tomber dessus puisque les astronomes ne savent pas exactement à quel endroit, ni à quelle distance cette planète graviterait.

Alors, qu’est-ce que ça change ?

Et bien, pour la communauté scientifique, ça ouvre de nouvelles perspectives d’exploration des confins du système.

Et pour vous qui avez grandi en apprenant à l'école que le système solaire comptait 9 planètes avec Pluton, qui n’en était pas une, et bien peut-être que le compteur va remonter à 9... et qu'on pourra enfin baptiser cette pauvre Planète. Ce sera « La vengeance de la Planète X ».

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......