LE DIRECT

L'araignée qui va nous tisser dessus

4 min
À retrouver dans l'émission

Je ne vous reparlerai pas de l'araignée DAESH qui tisse sa toile de web-terrorisme international ce matin, non, je suis, comme souvent, complètement au premier degré, puisqu'il va être question dans cette chronique de Nephila CLAVIPES... je vois votre regard intrigué, ce n'est pas une candidate à l'élection présidentielle d'un pays d'Amérique du Sud, non, c'est une bonne et belle araignée, qui fait à peut près la taille de la paume de ma main, soit 10 bons gros centimètres.

Nephila Clavipes
Nephila Clavipes Crédits : Ianaré Sévi

J'en profite pour saluer au passage tous nos auditeurs arachnophobes, parce que figurez-vous que dans un futur proche, il est fort probable que la toile de Nephila CLAVIPES serve à de multiples usages, comme par exemple de fil de suture pour vous recoudre, à l'hôpital... et ce serait l'araignée elle-même qu'on dresserait pour la poser sur les plaies ouvertes et avec une simple anesthésie locale, faite par la morsure de l'araignée... bon ok, je plaisante.

Plus sérieusement les propriétés de la toile de Nephila CLAVIPES mettent les scientifiques et les industriels en émoi. Ca fait longtemps que l'on sait que la toile de cette araignée a des propriétés surprenantes. Qu'est-ce qu'elle a de si particulier cette toile ? Et bien ceux qui s'en sont déjà pris une dans le visage pendant leurs vacances dans le Sud des Etats-Unis ou en Amérique Latine, où Nephila CLAVIPES vit, doivent s'en souvenir. Elle colle, très fort, elle est très élastique et particulièrement résistante, plus résistante que le nylon ou même l'acier.

Elle possède par ailleurs une mémoire de forme, c'est-à-dire que quand on la déforme, elle revient à sa configuration originale, et elle est en plus biocompatible, hypoallergénique et biodégradable, d'où son utilisation possible en clinique, pour des suture de peau, de cartilage et même de cellules nerveuses.

En termes de propriétés industrielles, le fil de soie a des caractéristiques telles qu’il pourrait remplacer la fibre optique. Bref, vous voyez que cette toile d'araignée, d'une teinte naturellement dorée, est précisément un eldorado pour la médecine et l'industrie.

Reste donc le problème central : comment passer à une production industrielle de la toile de Nephila CLAVIPES ?

Et bien, n'en déplaise à nos amis arachnophobes, il y a l'éventualité de créer des fermes d'araignées (ce qui est d'autant plus sympathique si je vous précise que, au centre de ses longues et fines pattes noires et jaunes, avec du duvet aux articulations, son thorax présente un dessin qui ressemble, peu ou prou à une tête de mort).

Des fermes d'araignées donc ; en défilant doucement le fil à la base de leur abdomen, on peut obtenir 200 mètres de soie en un quart d'heure, ce qui est déjà pas mal. Le problème majeur de cette technique, c'est que Nephila CLAVIPES, parmi toutes ses qualités, a un petit défaut : elle est facilement cannibale... donc l'élevage intensif ne permet pas d'avoir un rendement suffisant.

L'autre technique de production, c'est via des chèvres transgéniques, on peut même parler de chimères puisque ce sont des chèvres avec des gènes d'araignée... des spider-chèvres, qui produisent dans leur lait une protéine de soie... attention à pas vous faire mordre la prochaine fois que vous caressez biquette.

La dernière option, c'est de reconstituer en laboratoire un polymère qui aurait les mêmes propriétés que la soie de Nephila CLAVIPES, ce que dit avoir réussi à faire une société américaine, qui compte bien se servir de la résistance de cette soie synthétique pour fabriquer, écoutez bien : des gilets pare-balle ou des matériau de protection contre les explosions.

Voilà, à nos amis auditeurs arachnophobes, sachez donc que d'ici quelque années, il y aura de la soie de Nephila CLAVIPES partout dans nos vies. Bon, pour me rattraper, savez-vous combien d'araignées nous ingérons chaque année dans notre sommeil ?

Aucune ! C'est une légende urbaine. Vous voilà donc rassurés. Bonne journée quand même.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......