LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Néandertal a pris un coup de vieux

2 min
À retrouver dans l'émission

Jusqu’à présent, on pensait que l’homme de Néandertal avait été rayé de la surface il y a environ 30 000 ans. Une nouvelle étude, réalisée après des analyses et des prélèvements sur une quarantaine de sites partout en Europe, montrerait que les néandertaliens ont disparu près de 10 000 ans plus tôt. Il y a 40 000 ans, donc.

Homme de Néandertal
Homme de Néandertal

Alors, qu’est-ce que ça change ?

Pour le comprendre, il faut rappeler qui sont ces lointains cousins éloignés que la communauté scientifique a longtemps pris pour une branche un peu arriérés de l’Homo SAPIENS, tandis que nous, hommes de CRO-MAGNON à cette époque, étions le nec plus ultra de l’évolution de l’espèce.

En fait, l’homme de Néandertal est une souche distincte, partie peupler l’Europe il y a environ 350 000 ans, pendant que nous, nous étions encore en train de gambader sur le continent Africain.

On a donc longtemps pensé que, lorsque CRO-MAGNON est venu poser ses valises en peau sur le continent européen, et bien, théorie de l’évolution et survie du plus apte à l’appui, NEANDERTAL, un poil retardé, a gentiment cédé la place à CRO MAGNON qui lui était nettement supérieur.

Ce qui est totalement faux. Non seulement les néandertaliens étaient plus évolués que ce qu’on a longtemps pensé, capables d’utiliser le feu pour transformer l’état de la matière, créer des colles par exemple, et vraisemblablement doués de parole. On sait également qu’ils avaient probablement une meilleure vue que nous, de plus gros orbites, une plus grande partie de leur cerveau étant consacrée à la vision, notamment nocturne.

Mais surtout, NEANDERTAL et CRO-MAGNON se sont vraisemblablement mélangés. C’est une théorie qui a récemment été étayée par la recherche génétique, qui montre que nous tous, vous, moi, votre grand-mère, en Europe et en Asie, avons environ 2% de patrimoine génétique hérité des néandertaliens.

Et c’est là que la datation de leur extinction devient intéressante. CRO-MAGNON, donc nous, arrive en Europe il y a environ 45 000 ans. L’étude montre qu’il n’y a plus un seul néandertalien il y a 35 000 ans… ce qui, en affinant les chiffres entre les débuts de la migration et la fin de l’extinction, laisse une période de cohabitation entre les deux espèces qui tourne entre 3000 et 5000 ans.

Période qui a conduit non seulement au mélange, mais, puisque vous avez bien suivi, à l’extinction de NEANDERTAL. Alors pourquoi, comment ces cousins pas si bêtes que ça ont disparu de la surface du globe ?

Il reste encore plusieurs hypothèses à ce sujet, la principale étant celle de ce qu’on appelle la « pression compétitive ». CRO MAGNON, mieux outillé, mieux organisé a petit à petit colonisé les terres de NEANDERTAL dont la population a peu à peu refluée jusqu’à extinction.

Ce qui est sûr, c’est que les néandertaliens n’ont ni subi un génocide, ni péri subitement des faits d’une maladie importée par l’homme moderne. Ce fut un processus graduel.

Alors, qu’est-ce que ça change ? Et bien pour la communauté scientifique, ça permet de mieux cartographier la préhistoire européenne de l’humanité et la colonisation du continent par NOUS, homo sapiens sapiens alias CRO MAGNON.

Qu’est-ce que ça change pour vous, et bien vous savez maintenant que vous êtes un peu néandertalien sur les bords et que votre arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand-mère avait de beaucoup plus gros yeux que ce que vous imaginiez.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......