LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Oui, non ou les deux

2 min
À retrouver dans l'émission

Ce qui nous arrive demain, à vous, à moi, à l’Ecosse, à la terre entière, ce ne sera pas OUI ou NON. Ce sera OUI et NON. En même temps. Et oui ! ou et non d’ailleurs ! Bref, je m’explique… le référendum en Ecosse est un exemple PARFAIT pour ce que je veux vous démontrer ce matin, à savoir la course à l’ordinateur quantique, ce superordinateur qui va faire passer l’informatique dans une nouvelle ère, qui fera passer votre tablette pour un vulgaire boulier.

puce quantique D-Wave
puce quantique D-Wave

Les électeurs sont donc appelés à se prononcer pour ou contre l’indépendance. Le choix est binaire : c’est OUI, ou c’est NON. Mettons que je décide, pour une raison obscure qui n’appartient qu’à moi, de m’isoler là, en sortant du studio, de m’enfermer dans un endroit à l’écart du monde, sans communications aucunes, pour un temps indéterminé. Quand les résultats seront tombés, tout le monde saura si l’Ecosse a voté POUR ou CONTE son indépendance. Mais moi, dans ma boite à l’écart du monde, je vivrai dans un autre état d’information. Dans ma boite, les deux résultats vont coexister, à égalité de chances (si on fait abstraction des sondages). Dans ma boite, l’Ecosse sera à la fois Indépendante et rattachée au Royaume Uni. Le OUI et le NON en même temps, puisque les deux informations sont a priori strictement probables en même temps.

Et voilà comment je viens de vous refaire, à ma sauce l’expérience du chat de SCHRODINGER, soit la base de la théorie quantique, où deux états de l’information peuvent coexister.

Pourquoi est-ce que je vous reparle de mécanique quantique à propos du référendum écossais ? Et bien parce que la course à la construction de l’ordinateur quantique vient de prendre un nouveau tour, avec GOOGLE, qui il y a 15 jours a annoncé se lancer dans la construction de son propre ordinateur quantique, en recrutant l’équipe du professeur John MARTINIS, l’une des équipes à la pointe de la recherche en informatique quantique.

En gros, là où un ordinateur normal calcule en binaire, c’est 0 ou c’est 1, les qubits, les bits quantiques sont 0, 1 ou 0 et 1 en même temps, et ça change TOUT !

Je vous passe les détails techniques qui font que pour l’instant, on a encore bien du mal à manipuler ces qubits. John MARTINIS aurait réussi à en manipuler 5, ce qui équivaut déjà à la puissance d’un calculateur standard d’aujourd’hui. Imaginez ce que pourrait une unité qui manipulerait plusieurs dizaines de milliers de qubits…

De nombreux penseurs du transhumanisme ou de la singularité estiment d’ailleurs que la naissance de l’ordinateur quantique sera le point de singularité qui fera basculer l’humanité dans une nouvelle ère : hybridation homme/machine, naissance de l’intelligence artificielle – Google a d’ailleurs investi récemment dans plusieurs sociétés de recherche en intelligence artificielle, bref, je vous renvoie à plein d’excellents auteurs de science fiction comme William GIBSON qui en parlent très bien.

En attendant cette irruption du futur dans notre présent, et pour revenir à cette journée de référendum... oui ou non... si on en croit vos invités Marc, une victoire courte de l'un ou l'autre camp, à quelques voix près, ce serait finalement oui et non... presque la première élection quantique de l'histoire de l'humanité, en quelques sortes.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......