LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pas déjà vu, pas déjà pris

3 min
À retrouver dans l'émission

Oui merci Hervé, mais vous venez de le dire... vous vous êtes répété ?

Non ?

Ah... alors donc oui, c'est bien ça. Un sentiment de déjà-vu.

Basilique Santo Spirito, Florence
Basilique Santo Spirito, Florence Crédits : Nicholas Jackson

Vous savez, cet effet perturbant qui vous donne l'impression dans une situation totalement inédite que ce que vous êtes en train de vivre s'est déjà produit.

Or, cher Hervé, vous qui fûtes pendant tant d'année ma balise horaire à 8h du matin, moi qui suivais religieusement dans ma chambre de bonne vos journaux qui m'ont fait quitter, une fois pour toutes, France Inter pour France Culture... mais je vous l'ai déjà dit ça, non ?

Non. Ah, bon.

Bref, vous confirmez Hervé que c'est la première fois que nous nous retrouvons ensemble en studio au micro de France Culture. Bon.

Qu'est-ce que je disais. Ah oui, cher Hervé, vous qui fûtes pendant tant d'années ma balise horaire à 8h du matin...

Non. Pardon, je suis confus ce matin.

Ah voilà. C'est qu'hier soir, je suis tombé pour préparer cette chronique sur un article du Journal of Medical Case Report, article qui décrit de nouvelles études faites sur ce phénomène de déjà-vu, très répandu hein... on estime à 70% de la population les gens qui ont déjà vécu ce type d'expérience, principalement entre 15 et 25 ans, c'est la période où les déjà-vus sont les plus fréquents... répandu mais encore très mal connu, puisqu'il s'agit de sensations fugaces et imprévisibles, elles sont par natures difficiles, voire impossible à étudier.

Jusqu'à ce cas... celui d'un jeune homme britannique de 24 ans, qui a commencé au cours de ses études à avoir des déjà-vus récurrents. Mais très récurrents. A tel point qu'il a été obligé d'interrompre sa scolarité.

Il avait en quelques sortes l'impression permanente d'assister aux mêmes cours, de revoir les mêmes moments, de relire les mêmes textes. Ce qu'on pourrait imaginer assez pratique pour les examens, mais en fait pas du tout, sa vie est vite devenue un cauchemar.

Il faut dire que le garçon n'était pas en très grande forme psychologique : il souffrait de graves problèmes d'anxiété, ainsi que d'un certain nombre de troubles obsessionnels compulsifs, vous savez, c'est quand vous remontez 19 fois d'affilée chez vous pour vérifier que la porte est bien fermée à clé.

Bref, les choses se sont mises à empirer après que le dit-jeune-homme ait eu l'idée lumineuse d'essayer le LSD. A partir de là, les déjà-vus sont devenus quasi-permanents : à tel point qu'il ne pouvait plus regarder la télé, écouter la radio ou lire quoi que ce soit sans déclencher ces sensations de déjà-vu à répétition.

Il a donc été pris en charge par une équipe médicale et, première information : ces troubles n'ont rien de physiques. Aucune anomalie n'est apparue dans son cerveau sur les IRM, les scanners et les électro-encéphalogrammes. Les chercheurs en ont conclu qu'il s'agit en fait d'une conséquence des ses états d'anxiété, qui créent dans son cerveau des sortes de ratés, comme un mini-court circuit dans la zone du lobe temporal, qui amène le cerveau à interpréter avec un temps de latence extrêmement court, de l'ordre de la micro-seconde, la même information deux fois.

D'où le sentiment de déjà-vu.

D'où le sentiment de déjà-vu.

Pardon... le souci principal, c'est que pour ce patient, les déjà-vus ravivent son état d'anxiété, qui crée de nouveaux déjà-vus et c'est le cercle infernal dans lequel ce pauvre jeune homme est bloqué, et que les médecins n'ont à l'heure actuelle pas réussi à endiguer.

Voilà. Sinon, l'autre hypothèse, c'est un bug dans la Matrice.

Bref, chez Hervé, vous qui fûtes pendant tant d'année ma balise horaire à 8h du matin, moi qui suivais religieusement dans ma chambre de bonne vos journaux ... rhaaa on va pas s'en sortir. A demain.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......