LE DIRECT

Pas la peine de crier !

4 min
À retrouver dans l'émission

Pour tout vous dire, hier soir, devant mon écran d'ordinateur, j'ai été paralysé par un dilemme cornélien. Tenaillé, au plus profond de mon surmoi, par l’irrépressible envie de vous parler de la pollution, endémique, pour prolonger le débat et faire réagir votre prestigieuse invitée.

pollution plastique sur la plage de Kamilo, Hawaï
pollution plastique sur la plage de Kamilo, Hawaï

Vous voyez Marc, on parle de plus en plus du continent de plastique, vous savez ce vortex de déchets rassemblés par les courants dans le Pacifique Nord, dont la surface serait entre 1 et 6 fois celle de la France, et qui contiendrait en moyenne plus de 18 500 morceaux de plastique par kilomètre carré.

Vous savez, également qu'il y un 2ème continent de plastique ; on l'a découvert il y a 4 ans, dans l'Atlantique Nord cette fois, on estime sa densité à 200 000 débris au kilomètre carré. En fait, il y aurait un continent de plastique par océan : dans le Pacifique Sud aussi, dans l'Océan Indien... bref.

Et bien figurez-vous que tout ça, ce n'est rien - façon de parler - par rapport à la mer méditerranée. Une expédition maritime, Tara, vient de revenir à Lorient après 7 mois en mer, et les premiers résultats de leur étude sont accablants.

"A chaque relevé de filet, il a été prélevé des échantillons de plastique ou de microplastiques, et ce dans toute la Méditerranée" selon Stéphane BRUZAUD, de l'université de Bretagne Sud ; des concentrations "non négligeables" – c’est un euphémisme scientifique, y compris en haute mer, où l'on pourrait pourtant penser que les plastiques seraient plus dispersés.

Le bilan de cette étude, c'est qu'en fait, la Méditerranée connaîtrait la PLUS FORTE concentration de plastiques de toutes les mers du globe, avec un estimation de 250 milliards de microplastiques.

Quand on parle de microplastiques, il s'agit comme son nom l'indique de minuscules particules, dont certaines si petites qu'on ne peut pas les distinguer à l'oeil nu. Des microplastiques qui ont totalement intégré la chaîne alimentaire, que nous ingérons donc, vous et moi, régime végétarie ou non, avec des effets sur la santé humaine dont on n'a pour le moment pas le moindre début d'idée.

Maintenant que je vous ai bien déprimé, comme si c'était nécessaire avec les 3 minutes 21 d'ensoleillement par jour en ce moment, je vais pouvoir vous reparler de mon dilemme cornélien. Parce que voyez-vous, hier soir devant mon ordinateur, je me disais qu'il serait tout de même dommage de ne pas vous parler de la Méditerranée en plastique vue votre invitée de ce matin.

Mais en même temps, je ne voulais pas être tenu pour responsable de vous avoir plombé votre vendredi et je sais comment vous êtes, Marc... si ça va pas vendredi, ça va pas samedi et c'est encore pire dimanche.

Alors on tourne la page, et voilà une autre information qui va vous faire bien plaisir.

Savez-vous pourquoi ça ne sert à rien, mais à rien de tout d'engueuler votre adolescent à la maison ? Eh bien parce que, selon une étude, quand une mère fait des reproches à son ado de 14 ans, le cerveau du dit-ado se met en mode veille.

Il n'intègre plus les critiques émises par la voix maternelle. En fait, ce sont deux zones du cerveau, celle impliquée dans la compréhension du point de vue des autres (entre le lobe pariétal et le lobe temporal), et celle impliquée dans la régulation des émotions (le cortex préfrontal), qui ne sont plus du tout stimulées.

Mesdames - le test a été fait avec des voix de mères, bonjour les stéréotypes parentaux… Mesdames donc, ne vous fatiguez plus à rabâcher sans cesse que oui, il faut que votre jeune Mattis retire de la moquette de sa chambre son parterre de chaussettes sales et que non, votre jeune Léa ne sortira pas ce soir voir ses copines au lieu de terminer ses devoirs de maths.

Et vous, Marc, je vous disais tout à l'heure que ça ne sert à rien de râler... Marc, vous qui êtes une mère pour moi... vous pourrez bien continuer à vous époumoner en sortie de studio... moi qui suis éternellement jeune, eh bien ça me glisse sur le cortex.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......