LE DIRECT

Rose&Phil

5 min
À retrouver dans l'émission

Hier, je me suis fait deux super copains avec qui j'ai passé une bonne partie de l'après-midi et de la soirée : Rose et Phil.

Philae plonge vers Tchouri
Philae plonge vers Tchouri Crédits : ESA

Vous me voyez venir... oui ? non ? Pas bien réveillé... on ne parle que de ça depuis hier soir 16h30 ? Rose et Phil, ce sont les petits noms de Rosetta et Philae, qui ont fait littéralement fondre les serveurs des réseaux sociaux où l'acometissage - c'est pas très joli, je préfère l'atchourissage... pour faire honneur à la comète Tchouri - a été commenté en direct par des millions d'internautes. Pour tout vous dire, en écrivant cette chronique fort tard hier soir, vers 1h du matin, les hashtags Philae, Rosetta, Cometlanding et Tchouri faisaient encore partie des Trendings Topics - les sujets les plus populaires de Twitter - alors que l'ESA et le CNES ont interrompu leur live tweet aux alentours de 20h.

Et c'est certainement l'un des coups de génie de la communication de l'Agence Spatiale Européenne, parce que Rose et Phil, ce sont deux vrais comptes Twitter, à la première personne, précisément, @ESA_Rosetta et @Philae2014.

Deux vrais comptes qui ont dialogué, qui s'envoyaient mutuellement des photos. Notamment une sorte de double-selfie au moment du décrochage de l'atterrisseur. Rosetta a pris une photo de son petit module blanc, les trois pieds déployés en train de s'enfoncer dans l'espace tandis que Philae prenait un cliché de son ancienne hôte, le tout accompagné de petit mots doux : « Je déplie mes jambes pour la première fois depuis 10 ans » « Je suis prêt quand t'es prête, hey Rosetta tu me donnes un petit coup de pouce ? » « Hey Rosetta, est-ce que tu as eu ma première carte postale... devine qui l'a prise » dit Philae en légende de sa première photo. Rosetta lui répond : « Je te vois aussi, bon courage pour la descente » ou encore « Bien joué mon ami » en retweet de l'atchourrissage de Philae (oui, j'aime vraiment bien atchourrissage) ou encore « accroche-toi bien en bas » quand on a appris que les harpons de Philae ne s’étaient pas déclenchés.

Bref, l'Agence Spatiale a joué à fond la carte de la personnalisation, de l'interactivité et de l’anthropomorphisme.

Quand en juillet 1969, la télévision commençait à se démocratiser et à se généraliser dans les foyers, le monde entier avait pu assister, incrédule, les yeux rivés au poste, aux premiers pas de l'homme sur la Lune et aux fameux mots de Neil ARMSTRONG.

Et bien en novembre 2014, 45 ans plus tard, la planète a suivi ce nouvel exploit de la conquête spatiale sur un nouvel écran, à travers les tweets de ces deux modules ; je ne sais pas si ces tweets resteront dans les manuels d'histoire comme la phrase d'ARMSTRONG, toujours est-il qu'ils ont eu le génie d'apporter ce petit supplément d'âme... parce qu'il faut que je vous dise la vérité Marc : c'est qu'outre l'exploit technique et scientifique, outre le progrès que constitue cette nouvelle avancée dans l'exploration spatiale, et bien je vous l'avoue, ici, ce matin. J'ai été ému hier. Sincèrement. Profondément.

J'ai passé la soirée rivé à mon téléphone, à lire et à retweeter les messages de Rose & Phil. J'ai ri à leurs petites blagues. J'ai été émerveillé par ces photos, les toutes premières, en noir et blanc : celle de ce petit module avec ces trois pattes noyé dans les ténèbres de l'espace, à 500 millions de kilomètres de nous. J'ai été touché aussi par ces photos de la comète qui se rapprochait, jusqu'à quelques mètres avant le contact. Ces photos pourtant austères m'ont ému, et il m'a fallu un petit bout de temps avant de comprendre pourquoi.

Ce n'est pas uniquement parce qu'elles ont fait rêver le fan de science-fiction et le gamin passionné d'espace que je suis depuis mon plus jeune âge, ce gamin dont le rêve le plus fou est de pouvoir un jour voir notre planète de là-haut.

C'est aussi parce que ces photos sont un dégagement vers un ailleurs... et dans cette époque où l'on a plutôt tendance à vouloir refermer les frontières et à maudire l'Europe, que ça fait du bien de rouvrir cette nouvelle frontière qu'est l'espace, et de porter les yeux un peu au-delà de l'horizon.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......