LE DIRECT

Tic-tac tic-tac

3 min
À retrouver dans l'émission

Le temps presse... et le temps, quand on travaille à la radio, c'est précieux !

Comme le chantait Piaf, avant l'heure c'est pas l'heure et après l'heure, c'est plus l'heure... ça a même été le slogan d'une célèbre radio si mes souvenirs sont exacts.

Et l'heure ronde, l'heure pile, l'heure ou tout bascule : c'est minuit.

L'horloge de l'apocalypse
L'horloge de l'apocalypse Crédits : Kigsz

Et oui, figurez-vous que ce matin, une fois n’est pas coutume, je vais me tenir aux côtés de Brice et siffler la fin de partie, de la Syrizite aiguë comme l’appelle le camarade Couturier.

Pour ceux qui ont connu l'escalade nucléaire post seconde guerre mondiale, ou pour nos auditeurs plus jeunes et néanmoins lettrés qui ont aimé autant que moi ce chef d’œuvre de la bande-dessinée, scénarisée par Alan MOORE et traduit par Jean-Patrick MANCHETTE que sont les Watchmen.

Il est bientôt minuit sur la Doomsday Clock... l'Horloge de la fin du monde. Et minuit, c'est l'heure finale (pas la lutte finale). L'heure de l'apocalypse. Cette horloge virtuelle a été créée au lendemain de la seconde guerre mondiale, après la catastrophe nucléaire d'Hiroshima et Nagazaki ; elle mesure, depuis plus de 60 ans, la proximité d'un holocauste nucléaire qui rayerait l'humanité de la surface du globe. A l’heure de cette horloge, plus on s’approche de minuit, plus on est près de l’extinction de notre espèce.

Et nous avons a frôlé minuit à plusieurs reprises : 1953, les États-Unis et la Russie font allègrement exploser chacun de leur côté des bombes thermonucléaires à qui mieux-mieux... l'horloge passe à 23h58, à 2 minutes de l'apocalypse. C'est le plus près que nous sommes passés de l’extinction.

Dans le sens inverse, en 1991, l'horloge recule jusqu'à 23h43 lorsque les États-Unis et ce qui deviendra l'ex-URSS signent le traité de non-prolifération des armes atomiques.

L'horloge est donc remise à l'heure chaque année par un comité de scientifiques, dans lequel on dénombre pas moins de 17 prix Nobel. Et depuis 1991... eh bien ça ne s'arrange pas vraiment : avec d’abord la crainte de la dispersion dans la nature de l'ex-arsenal nucléaire soviétique, et puis la course à la bombe entre l'Inde et le Pakistan... et comme si ça ne suffisait pas, au milieu des années 2000, c’est vrai que la menace nucléaire se fait un peu plus lointaine - présente, mais moins menaçante - et que, contrairement aux prédictions d'Alan MOORE, le docteur Manhattan n’est pas apparu pour inverser le cours de la guerre du Vietnam ou de la guerre en Irak... eh bien le comité d'éminents scientifiques décide, à partir de 2007, de corser un peu le calcul et d'inclure dans les paramètres de cette horloge de l'apocalypse les menaces écologiques et technologiques.

Ce qui, vous vous en doutez, n'arrange pas grand chose à nos soucis chrono-apocalyptiques.

La semaine dernière, le comité de Chicago en charge de remettre la pendule à l'heure a donc rendu son verdict. En 2015, nous venons de prendre 2 minutes dans la vue.

Il est à l'heure actuelle 23h57 sur l'horloge de la fin du monde.

En cause, non seulement le réchauffement climatique et le fait que 2014 ait été l'année la plus chaude jamais enregistrée. Mais aussi la modernisation, en douce, des arsenaux nucléaires russes et américains sur fond de retour de guerre froide autour de la crise ukrainienne. Sans oublier la nouvelle course à l'or noir et aux hydrocarbures de schiste.

Bref, nous voilà revenu à l'heure de 1984, sous Reagan et Tchernenko, en pleine course à l'armement atomique.

Maintenant j'ai envie de dire Marc, chacun son tour de plomber le moral. Hier, c'était vous avec vos histoires de suicide, moi c'est aujourd'hui avec la fin du monde. Si vous voulez on essaye de se caler d'ici la fin de la semaine on fait un truc sur les plantes, je sais pas, sur les jours qui rallongent... avec Matthieu CONQUET on se fait une petite reggae session... non ?

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......