LE DIRECT

Adrian Thaws : Tricky br(ou)ille

5 min

Adrian Thaws
Adrian Thaws Crédits : Radio France

« Le soleil se couche, quoi de plaisant maintenant ? » début en pénombre pour le nouvel album de Tricky, le 11ème au compteur de l'ancien enfant terrible de Bristol. Seul mais très entouré, présent et en retrait, le portrait de Tricky apparait ici comme à l'image de la photo en couverture : brouillé par un nuage de fumée devant le visage. Le titre Adrian Thaws (son vrai nom) dit beaucoup de l’intention personnelle du disque : un patronyme dont il souligne lui-même la portée symbolique puisque "to thaw" signifie "dégeler". En bon Lacanien traduisez Adrian Thaws par « Adrien fond » « Or c'est ce que je veux faire, faire fondre l'âme des gens. Changer leur attitude, ne pas faire de compromis »Tricky revisite ici "Silly Games" de Janet Kaye, tube reggae de 1979, comme un écho à son enfance dans le quartier de Knowle West à Bristol, où son grand-père était un des premiers DJ de quartier. Seule autre cover dans le disque, elle aussi chargée de sens : "Gangster Chronicle" de London Posse (1990) « le 1er album de rap anglais, avec un son anglais » dixit Tricky. Identité affirmée encore. Alors une ou deux reprises et beaucoup de chanteurs invités, les fans de Tricky vont penser qu’Adrian Thaws est une sorte de suite à Nearly God (son deuxième album en 1996) où l’on entendait beaucoup de participations (notamment Terry Hall, chanteur des Specials, Björk, Neneh Cherry… ). Ici les invités sont moins connus, et c’est plutôt une suite améliorée de son précédent "False Idols" où déjà brillait le timbre troublant de Francesca Belmonte. Il y a comme un mélange de douceur et d’âpreté chez Adrian Thaws, entre reggae tendre et House assumée. « Nicotine Love » surprend tandis que « Palestinian Girl » récrit aigre-doux d’un amour avec une femme de gaza vous saisit. A 46 ans Tricky se dit assagit, moins sous influence, plus harmonieux, sa radicalité (sans doute influente pour un artiste comme Mykki Blanco ici invité dès le deuxième morceau) elle, lui colle à la peau.Album : Adrian Thaws (False Idols /!K7) Extraits diffusés : Sundown (feat. Tirzah) Silly Games (feat. Tirzah) I Had a Dream (feat. Francesca Belmonte) Lonnie Listen (feat. Mykki Blanco & Francesca Belmonte)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......