LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Al Manara : phare musical et politique

6 min

al manara
al manara

Vous vous croyez dans une création jazz en Europe et vous vous retrouvez au proche-Orient, bienvenue dans Al Manara, le phare en arabe, ou la lumière et le signal pour mieux naviguer entre deux eaux. D’un côté de la Belgique des souffleurs tendance jazz (saxophone, tuba, bugle) face aux oud ney et percussions typiques venus de Ramallah, il y a également un piano et des chanteurs, on entendra, en deux langues, des poèmes de Mahmoud Darwich.

« Là aussi, il faut dire qu'on ne mélange pas n'importe quoi, n'importe comment » précise Edgar Morin, présent lors de l'enregistrement et aux premiers concerts. On sait le goût du philosophe pour la musique (de Beethoven notamment dont il dit que le premier mouvement de la 9ème symphonie inspire de naître et de renaître) Edgar Morin très enthousiaste pour ce projet Al Manara comme on peut le voir dans le DVD qui accompagne la musique.

Les images pourtant ne ménagent pas les effets de surprise de la musique, comme d’un coup cette fanfare aux airs balkans ...

A l’origine de ce projet Al Manara (qui aussi le nom de la place centrale de Ramallah) deux musiciens : le belge Eloi Baudimont homme de souffle et de frictions, entre cirque et théâtre, à la tête d’un grand Orchestre Lunaire, il collaboré à un projet du côté du Mali et surtout dirigé des fanfares, la Fanfare détournée de Tournai notamment… à ses côtés Ramzi Aburedwan, un palestinien né à Bethléem, il a étudié lui la musique au Conservatoire Edward Saïd. Venu étudier en France en 1998, Ramzi Aburedwan fonde son ensemble Dal’Ouna à Angers, compose et œuvre à l’enseignement de la musique en Palestine (notamment avec l’association Al Kamandjâti dont le but est de fonder des écoles de musique pour les enfants issus des camps de réfugiés). Entre les deux hommes, la Méditerranée, d’où forcément ce parfum presque Grec par moment..

Ce qui devait être la rencontre de la Fanfare de Tournai avec l'orchestre national de Palestine est devenu un projet plus réduit entre les deux hommes et douze autres musiciens « non pas une adaptation diplomatique de la divergence de nos musiques mais un produit commun » sans concessions de chacune des deux cultures précise Ramzi Aburedwan.

La création d’Al Manara a eu lieu à Tournai dans une Cathédrale et le projet a même reçu le soutien (moral mais tout de même) de Roger Waters de Pink Floyd. Vous me direz de la part d'un ancien Flamand Rose soutenir des wallons francophones c’est aussi belle preuve d'ouverture. Jeu de mot peu brillant qui ne saurait ternir toute la musique et le souffle d’Al Manara.

Extraits diffusés :

Les Bougainvilliers / Belladi Askara

Andalous

Bahar

Rahil / Ramallah

CD-DVD Al Manara ici : www.almanara.be

PROCHAINS CONCERTS :

Le jeudi 05 février 2015 à 20h • Bezons (F), théâtre Paul Eluard

TOURNEE EN PALESTINE : du 23 au 30 juillet 2015

TOURNEE EUROPEENNE : du 12 au 30 novembre 2015

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......