LE DIRECT

Amparo Sanchez : dernier voyage et mariachis

5 min

Amparo Sanchez “Espiritu Del Sol”
Amparo Sanchez “Espiritu Del Sol” Crédits : Radio France

Un ultimo trago au programme de la chanteuse espagnole Amparo Sanchez qui publie cette semaine Espiritù del Sol. A la fin des années 90 Amparo (« la "protectrice") Sanchez s’impose comme une figure du rock alternatif à Madrid avec son groupe AMPARANOÏA. Elle décide en 2010 de passer au solo, et s’était d’abord fixé un axe aussi géographique que politique : Tucson – la Havane. Au pied du Volcan noir jusqu’à la fumée de Castro. Il a toujours de l’Arizona dans sa musique puisqu’elle travaille ici avec les Mariachis de Luz de Luna (originaires de Tucson) et que Joey Burns du groupe Calexico apporte encore un peu de chaleur du désert à la réalisation. Et il en faut un peu de chaleur si vous écoutez les paroles de ce Dernier Voyage: « difficile de t'oublier (...) je tombe sans cesse dans les même erreurs, encore à boire avec des étrangers, et à pleurer pour les mêmes peines » (chanson classique mariachi à l’origine signée de José Alfredo Jimenez)

autre géographie traversée : le bout de l’argentine, tout au sud : Rio Turbio. Un dub pour chanter le bout du monde, en patagonie argentine, « le plus beau des ciels et l’air le meilleur qu’on ai jamais respiré » on entend plus loin une rappeuse dire qu’elle préfère ce sud profond aux villes engorgées, la steppe et sa culture… Mais la musique produit étonnamment l’effet inverse : il y a comme une mélancolie intrinsèque qui contre cette idée de Paradis de la terre de feu.

Autre région d’Amérique du Sud chère à Amparo Sanchez : le Mexique où elle multiplie les voyages depuis presque 15 ans pour soutenir les communautés indiennes du Chiapas. Elle avait même invité une chamane mexicaine (Abuela Margarita) dans son précédent disque.

On retrouve ici l’attachement de la « hermana luchadora » avec « Sin nombre ». Une âme de Cantaora (titre de son précédent disque) qui chante ici les femmes et les mères à la recherche de leurs enfants, de leur maris disparus ou assassinés (que ce soir au Chiapas ou sur la place de mai à Buenos Aires). Née à Grenade installée à Barcelone, Amparo Sanchez n’oublie pas ses années 90 à Madrid et la rencontre avec un certain José Manuel Thomas Arthur Chao figure de la Main Noire… dernière prise du disque : Long Long Nite

extraits diffusés :

El Ultimo Trago

Rio Turbio

Sin Nombre

Long Long Nite

Amparo Sanchez “Espiritu Del Sol” (World Village)

Concert le 6 nov. A La Boule Noire à Paris

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......