LE DIRECT

Anniversaire du trio de Ravel : savoir et pouvoir

5 min

trio ravel
trio ravel Crédits : Radio France

« J’échangerai sans peine le savoir dont témoigne le trio contre le pouvoir ingénu que trahit le quatuor » confiait Maurice Ravel à son disciple et biographe Roland-Manuel. Question de forme et de fond, histoire musicale et interprétation, quelques pistes pour les 100 ans du trio. Il y a tout juste cent ans, le 28 janvier 1915, était créé le Trio en la mineur de Maurice Ravel, une œuvre marquée par son temps (on est en pleine Première Guerre mondiale) et qui a durablement impressionné dans une période où pourtant les chocs musicaux ont été nombreux : Le Sacre du Printemps de Stravinsky et Pierrot Lunaire de Schoenberg.

Pour cet anniversaire du trio, aura lieu ce soir dans la même salle Gaveau à Paris où il a été créé, un concert tout ravélien avec notamment le violoniste Svetlin Roussev (que vous entendez ici avec l’ensemble Musique Oblique) et des lectures de la correspondance de Ravel. Occasion de resituer le contexte et de rappeler par exemple la colère de Ravel contre ceux qui voulaient interdire que l’on joue en France des œuvres allemandes, autrichiennes ou hongroises.

Puisque je vous parle de lecture, vous savez peut-être que cette partie du trio que l’on entend s’appelle Pantoum, comme la forme poétique malaise le pantoun forme poétique utilisée déjà par Victor Hugo ou Baudelaire (dans le poème Harmonie du Soir) caractérisé par système de quatrains à rimes croisées (le deuxième et le quatrième vers fournissent les premier et troisième vers du suivant ; le dernier vers de la pièce répète le premier).

Je laisse méditer sur cet effet de structure pendant qu’on passe à une autre forme, mouvement suivant, la passacaille, très large, comme une arche.

Pour ceux qui aiment le cinéma de Claude Sautet, certains se souviennent combien ce trio de Ravel était important dans « Un Cœur en Hiver », on entend ici un extrait de la version choisie par le réalisateur, avec Jean Jacques Kantorow au violon (Philippe Muller lui au violoncelle et Jacques Rouvier au piano).

Je vous parle d’interprétation parce que, il se trouve que pendant des années la seule version autorisée de ce trio était celle éditée du vivant de l’auteur par Durand or, en 2009 un éditeur a publié une nouvelle version de la partition, plus proche du manuscrit de Ravel qui avait été relu et corrigé par son ami pianiste et compositeur Alfredo Casella. Ces petites corrections ont-elles entamées la réception de l’œuvre, pas sûr, mais elles rendaient visiblement la tâche plus facile aux interprètes, le trio Georges Sand avait lui choisi de le jouer « straight No chasser » comme dirait Monk, on se quitte avec eux et le Final animé ou comment concilier maitrise formelle et incantation.

Trio avec piano de Maurice Ravel, extraits diffusés :

Pantoum – Disque : Ravel par l'ensemble Musique Oblique (Alphée)

Passacaille – Disque : Ravel Un Coeur En Hiver / Trio & Sonates - Kantorow, Muller, Rouvier (Erato)

Final – Disque : Ravel Bonis et Fauré - Trio Georges Sand (Zig Zag Territoires)

Concert anniversaire des 100 ans du trio de Maurice Ravel : salle Gaveau, à Paris

avec :

DENIS PASCAL | piano

MICHEL BÉROFF | piano

SVETLIN ROUSSEV | violon

AURÉLIEN PASCAL | violoncelle

MARIE-PAULE MILONE | violoncelle

JEAN-PHILIPPE COLLARD | piano

FRANÇOIS DUMONT | piano

MARIE-CHRISTINE BARRAULT | lectures

Textes choisis par Manuel Cornejo d’après la correspondance de Ravel

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......