LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Baxter Dury : Plaisirs froids

5 min

Baxter Dury et son nouvel album Pleasure

It’s a Pleasure
It’s a Pleasure Crédits : Radio France

Le plaisir vu par un homme de Buckingham : vous écoutez ici l'Anglais Baxter Dury, fils de Ian (auteur du célèbre Sex & Drugs & Rock'n Roll avec les Blockheads). Baxter lui s'est mis à la musique sur le tard, la trentaine passée (après la disparition du père) et s’est fait connaître avec des chansons à moitié autobiographiques, très drôles, grinçantes. Dans Happy Soup (2011) il parlait notamment de son ex-petite amie, citait directement des personnes : « ne gâche pas ta vie Claire - il y a une froideur glacée dans mon cœur » Ici dans Pleasure il parle de « prostituées Ferrero Rocher » et d'impuissance masculine, le tout dans un album court (34mn) normal pour quelqu'un qui voit de la complaisance dans l’excès (on ne saurait lui en vouloir). Un auteur qui distingue en tout cas bien les différences entre cet album et le précédent :« Ça vient de la même cuisine… Ou pas. C’est un peu comme de tenter de manger du poulet surgelé »

Les femmes des autres pensent que je suis amoureux, pensent que j’ai des problèmes, dans une piscine avec d’autres imbéciles qui osent se noyer, et je ne me maquille pas (Other Men’s Girls)

On retrouve comme souvent chez Baxter Dury cette alternance entre des voix féminines et la sienne, un jeu de contrepoint qui tient d'abord à des raisons musicales, et aussi – et là c’est plus intéressant - « parce que cela convient à ma condition de spectateur, dans la vie comme dans mes propres chansons ». A noter : c’est une française Fabienne Débarre (du groupe We Were Evergreen) qui donne ici la réplique. Le rapport homme-femme aussi traité dans ce qu’il a de trivial, tiré d’un fait divers personnel avec “Police”, récit de dispute entre voisins, nuisance sonore et désir sexuels confondus...

Baxter Dury capable encore de chanter parfois très faux comme dans Petals, de revenir à plusieurs occasions sur la question de l’âge, du vieillissement. Il y a peut-être quelque chose de ténu dans le registre ou le sillon de Baxter Dury certains trouveront beaucoup de ressemblance et de désinvolture entre ces derniers albums, mais on entend surtout cette dose d’humour qui manque tellement ailleurs. Un sens fin de la nuance résumé ici par l'auteur : « La jovialité sur commande est atroce, mais la vraie malchance est drôle, on peut en rire. Ce n’est pas loufoque. La loufoquerie est atroce. Les niveaux complexes du malheur, eux sont drôles* » On se quitte avec un des rares morceaux enlevé (dionysiaque presque dans sa forme) dans cet album de plaisirs froids : Whispered. Soupirs, forcément.

extraits diffusés :

Pleasure

Other Men’s Girls

Police

Whispered

album : It’s a Pleasure (PIAS)

en concert au Festival des Inrocks en novembre : 14 Tourcoing, 15 nov. La Cigale – Paris /

16 novembre - Stereolux – Nantes / 17 Iboat – Bordeaux / 18 novembre - Le Bikini – Toulouse

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......